Conseil des Ministres : l’affaire Abad met le gouvernement dans la tourmente

Publié
Conseil des Ministres : l’affaire Abad met le gouvernement dans la tourmente.
Article rédigé par
J.Nény, D.Karcher-Mourgues, J.Boulesteix, C.Berbett-Justice, France 3 Rhône-Alpes - France 2
France Télévisions

Lundi 23 mai avait lieu le premier Conseil des ministres à l’Élysée, mais l’affaire Damien Abad, fraîchement nommé ministre et accusé de deux viols, était dans toutes les têtes.

Ce devait être un grand rendez-vous. Le premier Conseil des ministres du gouvernement Borne avait lieu lundi 23 mai, au palais de l’Élysée. Or, ce qui faisait l’actualité, ce sont les accusations portées à l’encontre du nouveau Ministre des Solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées, Damien Abad. Accusé par deux femmes de viols, le Ministre s’est défendu et réfute les accusations, écartant toute hypothèse de démission.

"La justice est la seule à pouvoir trancher."

Assaillie de questions par les journalistes à l’issue du Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, a pris la parole sur l’affaire durant son point presse. "À ma connaissance, au moment  nous nous parlons, aucune autre procédure n’est en cours à l’endroit de Damien Abad" a-t-elle déclaré. Convoqué dimanche 22 mai par Élisabeth Borne, il a dû s’expliquer devant la Première Ministre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.