Retraites : quels droits familiaux dans la réforme ?

On peut parler d'une avalanche. 41 000 amendements sont déposés pour l'examen de la réforme des retraites, qui commencera lundi 17 février à l'Assemblée nationale. Plusieurs mesures ont été annoncées vendredi 14 février sur les droits familiaux et conjugaux.

France 3

C'est une amélioration pour les mères de famille : la bonification pour enfants est modifiée. Initialement, le projet de loi prévoyait 5% de pension de retraite supplémentaire par enfant à répartir librement entre les parents. Le risque était que ces 5% soient attribués au père qui statistiquement gagne davantage. Pour éviter cet écueil, le gouvernement scinde cette bonification : 2,5% seront d'office attribués à a mère au titre de la maternité. L'autre moitié sera à partager entre les deux parents.

Plusieurs modifications des droits familiaux

Autre avancée : les parents isolés auront droit à une majoration dont le montant reste encore à déterminer. Modification également pour les pensions de réversion : le projet de loi excluait les ex-conjoints divorcés. C'est désormais chose réparée puisqu'ils toucheront chacun 55% de la pension de retraite du défunt au prorata de la durée de leur mariage. Le conjoint survivant touchera toujours 70% du montant global des revenus du couple, comme prévu depuis le début.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les députés siègent à l\'Assemblée nationale, le 17 décembre 2019.
Les députés siègent à l'Assemblée nationale, le 17 décembre 2019. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)