Pouvoir d'achat : ce qui a changé entre les années 1960 et 2019

L'équipe du 20 Heures a comparé les postes de dépense d'Agnès, 30 ans dans les années 1960, et ceux de son petit-fils, âgé de 25 ans en 2019.

FRANCE 2

Si le gouvernement et les chiffres de la Banque de France indiquent une hausse du pouvoir d'achat en 2019, dans les faits, les Français restent encore sceptiques. Mais il faut dire qu'en cinquante ans, ils ne dépensent plus de la même façon. France 2 a effectué la comparaison entre les dépenses d'Agnès Garnier, âgée de 30 ans dans les années 1960, et celles de son petit-fils Thibaut, âgé de 25 ans en 2019. On constate ainsi qu'Agnès consacrait à l'époque 25% de ses dépenses à la nourriture et aux boissons, avec essentiellement du pain et des pommes de terre.

Les frais de logement ont explosé

En 2019, Thibaut mange plus de poisson et de légumes frais, et dépense 10% de son budget pour la nourriture. Dans les années 1960, les vêtements coûtaient cher à cause de la matière. La jeune femme y consacrait 12% de son budget, contre 4% pour son petit-fils, qui achète des vêtements fabriqués en Asie, dans les grands magasins.

Mais pour Agnès, le chauffage et le logement représentaient 11% de ses dépenses, contre 20% pour l'appartement, certes plus confortable, de Thibaut. C'est son premier poste de dépenses. Le budget transport reste stable, mais celui des la communication a été multiplié par quatre entre les années 1960 et 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
53% des Français interrogés par Viavoice pensent que leur pouvoir d\'achat va diminuer au cours des trois prochains mois.
53% des Français interrogés par Viavoice pensent que leur pouvoir d'achat va diminuer au cours des trois prochains mois. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)