Plan climat : l'enjeu des passoires thermiques

Les édifices qu'on nomme passoires thermiques sont extrêmement consommateurs d'énergie. Nicolas Hulot a proposé de s'y attaquer dans son Plan climat dévoilé hier, le jeudi 6 juillet.

Voir la vidéo
France 3

C'est l'une des annonces du Plan climat de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, ce 6 juillet : la lutte contre les passoires thermiques. Ce sont ces bâtiments mal isolés et gros consommateurs d'énergie qui seraient 7 millions en France. Ils ont besoin d'un chantier de réhabilitation et d'isolation pour pallier leurs défauts. "Une passoire thermique est une maison où il y a de grandes zones froides qu'on n’arrive jamais à chauffer comme la cage d'escalier ou la salle de bain... ", explique Sébastien Plantelin, responsable de l'agence FCA.

Des bénéfices pour le climat et pour le porte-monnaie

"Le but d'un chantier c'est de faire 30% d'économie d'énergie de chauffage à la maison", continue-t-il. Des économies parfois conséquentes pour le porte-monnaie, mais non négligeables aussi pour l'environnement, car les passoires thermiques gaspillent chaque année l'équivalent de la production de sept réacteurs nucléaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, le 6 juillet 2017 à Paris, lors de la présentation de son plan climat. 
Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, le 6 juillet 2017 à Paris, lors de la présentation de son plan climat.  (THOMAS SAMSON / AFP)