Municipales : lutte fratricide à Biarritz

La bataille des municipales bat son plein. À Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), la situation est inédite : pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, deux membres du gouvernement vont s'affronter. Matignon se garde bien de s'exprimer sur le sujet.

France 2

À Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), deux membres du gouvernement convoitent la même vague, avec le fauteuil de maire en ligne de mire pour le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, et l'objectif de s'implanter à plus long terme pour le secrétaire d'État aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne. Ce week-end, Didier Guillaume a dévoilé son ambition. "Si je suis élu maire de Biarritz, je ne serai plus au gouvernement", explique le ministre.

Pour le maire sortant, Didier Guillaume lance "une OPA" sur Biarritz

Cette déclaration met dans l'embarras le maire sortant Michel Veunac (MoDem). Il pensait avoir décroché le label de la Macronie en recevant le G7 et en accueillant sur sa liste le secrétaire d'État Jean-Baptiste Lemoyne. Michel Veunac répond donc au ministre de l'Agriculture. "Didier Guillaume a jeté son dévolu sur Biarritz. Il se parachute en tête de liste. Voilà un homme qui est un élu de la Drôme, ministre de l'Agriculture, et qui lance une OPA contre le maire sortant que je suis", déplore l'élu centriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Agriculture Didier Guillaume, le 11 janvier 2020 à Biarritz, lors de l\'annonce de sa candidature aux prochaines municipales.
Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, le 11 janvier 2020 à Biarritz, lors de l'annonce de sa candidature aux prochaines municipales. (GAIZKA IROZ / AFP)