Cet article date de plus de trois ans.

Accusés de loger chez "un ex-trafiquant de drogue", les ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu portent plainte contre Mediapart

Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu ont annoncé mercredi qu'ils porteraient plainte contre Mediapart, qui affirme que les deux hommes ont loué une villa appartenant à un "ex-trafiquant de drogue", pour leurs vacances. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, en juin 2017. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, et le secrétaire d'État auprès du ministre chargé de la Transition énergétique, Sébastien Lecornu, ont annoncé mercredi 16 août qu'ils porteraient plainte contre Mediapart. Ils s'estiment "diffamés dans un article" du média en ligne, a tweeté Gérald Darmanin mercredi 16 août.

Selon Mediapart, les deux membres du gouvernement d'Édouard Philippe ont loué pour leurs vacances en Corse une villa appartenant à Christelle Godani, miss Corse 1993 et surtout compagne de l'ancien président de la chambre de commerce d'Ajaccio, Gilbert Casanova, "ex-trafiquant de drogue". Gilbert Casanova a notamment été condamné en 2010 à huit ans de prison ferme pour avoir été "le chef d'orchestre d'un trafic de cannabis à grande échelle entre le Maroc et la France", rappelle le journal.

Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu se justifient longuement sur Facebook 

Mediapart affirme que Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu ont été "chaleureusement accueillis" en personne par Gilbert Casanova et sa compagne, à leur arrivée dimanche 13 août en Corse. Contacté par franceinfo, Gérald Darmanin nie farouchement et affirme ne pas connaître l'ancien président de la chambre de commerce d'Ajaccio.

Les deux hommes politiques ont publié une longue "mise au point" commune sur leur compte Facebook, dans laquelle ils regrettent "la transparence à l'extrême", qu'ils qualifient de "désagréable". Ils affirment par ailleurs avoir loué la villa avec des amis via un site internet de location "comme le font des centaines de milliers de Français", "à une dame que nous ne connaissons pas". Selon le ministre des Comptes publics et le secrétaire d'État, c'est la journaliste de Médiapart elle-même qui leur aurait appris "qui était M. Casanova""Nous avons prévenu la Préfecture qui n’a rien trouvé à redire de notre lieu de villégiature" précisent-t-ils encore, avant de conclure : "Tout cela est délirant [...] Cela mérite-t-il un article ?"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Edouard Philippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.