Emmanuel Macron : le président réforme les institutions

Il l'avait annoncé et il compte bien le faire. Emmanuel Macron souhaite réformer les institutions comme l'Assemblée nationale et le Sénat.

C'était une promesse de campagne. Emmanuel Macron confirme son souhait de baisser le nombre de parlementaires de 30%. L'Assemblée nationale passerait ainsi de 577 à 404 députés. Le Sénat compterait 244 sénateurs contre 348 actuellement. Le chef de l'État dit aussi avoir entendu les réticences du président du Sénat. "Il a des arguments que j'entends : des départements qui n'auraient plus qu'un seul sénateur, ne pas alimenter le sentiment qu'il y ait une distance avec le terrain", affirme le président de la République. "Si ce n'est pas 30% mais 25%, sincèrement, je n'en ferais pas un point de blocage."

Réforme populaire

Autre nouveauté, l'instauration d'une dose de proportionnelle à l'Assemblée nationale pour 20% des députés. Une réforme plutôt populaire mais qui comporte aussi des risques. "Si les députés sont trop éparpillés entre les groupes politiques eh bien on a beaucoup de mal ensuite à gouverner le pays", avance Anne Levade, professeure de droit public.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue générale du Sénat à Paris.
Vue générale du Sénat à Paris. (PIERRE ANDRIEU / AFP)