VIDEO. Le service national universel sera ouvert à 40 000 jeunes en 2020, annonce Gabriel Attal

"On a énormément de candidatures, énormément de jeunes qui candidatent pour être appelés", a affirmé dimanche sur France 3 le secrétaire d'Etat à la Jeunesse.

Le service national universel (SNU), qui sera ouvert à tous les départements l'an prochain, pourra accueillir en 2020 quelque "40 000 jeunes". C'est ce qu'a indiqué, dimanche 7 avril, sur France 3, le secrétaire d'Etat à la Jeunesse, Gabriel Attal, dans l'émission "Dimanche en politique".

"On va mettre les moyens pour que ce soit possible", a-t-il ajouté, soulignant qu'il "y a un vrai engouement" pour le SNU dans les treize départements-pilotes. Dans ces départements où la campagne de recrutement de volontaires pour une phase pilote en juin s'est ouverte début mars pour un mois, "on a énormément de candidatures, énormément de jeunes qui candidatent pour être appelés", a constaté le secrétaire d'Etat. "On a besoin de 2 000 jeunes volontaires dans les treize départements, on vient déjà de dépasser les 3 000 candidatures et ça continue à rentrer, autant de garçons que de filles." 

"On vient déjà de dépasser les 3 000 candidatures"

"Plusieurs départements déjà me demandent s'ils pourraient organiser une deuxième session dès cette année, ce qui à mon avis va être un peu compliqué en termes d'organisation et, surtout, je veux qu'on ait un vrai retour d'expérience de la première session", a ajouté Gabriel Attal.

Ce dispositif pourrait devenir obligatoire pour l'ensemble des jeunes âgés de 16 ans à l'horizon 2022-2023. Le SNU se découpe en deux parties : quinze jours en internat et quinze jours d'engagement dans une association ou une collectivité locale.

Gabriel Attal, secrétaire d\'Etat à la Jeunesse, sur le plateau de France 3, le 7 avril 2019.
Gabriel Attal, secrétaire d'Etat à la Jeunesse, sur le plateau de France 3, le 7 avril 2019. (FRANCE 3)