Le Décodage : l’affaire Ferrand terminée sur le plan juridique

La journaliste Danielle Sportiello décrypte l’actualité politique sur le plateau du Soir 3. Au cœur de l’actualité vendredi 26 mai, l’affaire Ferrand.

France 3

Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, est au cœur d’une affaire de soupçons de favoritisme. D’un point de vue judiciaire, cette affaire n’est plus embarrassante, explique la journaliste Danielle Sportiello. "Le Parquet national financier s’est déclaré incompétent dans cette affaire, et vendredi 26 mai, le parquet de Brest a décidé de ne pas ouvrir d’enquête préliminaire, au motif qu'en l’état, aucun des faits relatés n’est susceptible de relever d’une ou plusieurs qualifications pénales permettant d’ouvrir une enquête préliminaire’".

Soutien d’Édouard Philippe

Sur le plan politique, Richard Ferrand a reçu un soutien de poids, celui du Premier ministre. "Édouard Philippe lui a renouvelé sa confiance et a décidé que ce seraient les électeurs bretons qui devraient trancher, puisque Richard Ferrand est candidat aux législatives dans le Finistère", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, le 23 mai 2017 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).
Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, le 23 mai 2017 à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)