La police du quotidien bien accueillie par les Lillois

Le gouvernement a lancé jeudi une de ses grandes réformes en matière de sécurité : la police du quotidien. Une police plus proche de la population et avec davantage de moyens.

Voir la vidéo

C’est l’une des réformes du gouvernement : la police de sécurité du quotidien. Censée être plus proche de la population, plus connectée aussi. Une trentaine de villes se sont portées candidates, comme Lille dans un quartier marqué par l’insécurité. Ici, la nouvelle a plutôt bien été accueillie par les habitants. "Je pense que c’est bien, car on aura plus de sécurité au niveau de la population. Est-ce que ça va régler tous les problèmes ? Je ne sais pas", se demande un habitant. "Je suis pour. Il y a déjà plus de policiers sur la place et je trouve ça mieux", reconnait une autre.

Etre "présent où les caïds sont là"

Depuis juin, un groupement de CRS a déjà été dépêché dans le quartier. Un endroit gangréné par les trafics en tout genre et notamment le trafic de stupéfiants. Une action justifiée pour le syndicat de police Alliance qui relève la nécessité d’être "présent où les caïds sont là". Les syndicats demandent encore que le rôle exact de cette police soit défini.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers patrouillent dans un quartier de Toulouse (Haute-Garonne), le 2 juin 2017.
Des policiers patrouillent dans un quartier de Toulouse (Haute-Garonne), le 2 juin 2017. (MAXPPP)