Immigration : le nouvel entre-deux du gouvernement

La nouvelle politique migratoire de l'exécutif a été officiellement annoncée mercredi 6 novembre. Plusieurs mesures sont controversées. Les précisions du journaliste Julien Gasparutto, en duplex depuis Matignon, à Paris.

France 2

Le gouvernement a dévoilé mercredi 6 novembre les mesures qu'il comptait mettre en œuvre dans sa nouvelle politique migratoire. Parmi elles, certaines sont controversées. "Deux mesures notamment : le durcissement des conditions d'accès aux soins pour les demandeurs d'asile et l'installation de quotas pour l'immigration économique. Ce terme de quota fait réagir une partie de la majorité, à commencer par la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, qui a estimé que ces quotas n'étaient pas la bonne 'réponse' à apporter", indique le journaliste Julien Gasparutto, en duplex depuis Matignon, à Paris.

Plus ouvert, mais plus ferme

"Interrogé sur le sujet, le Premier ministre, Édouard Philippe, a répondu un brin agacé que tous les membres de son gouvernement étaient à l'aise et solidaires sur ces questions. Le Premier ministre s'est surtout rappelé qu'il tentait de trouver un nouvel équilibre entre aller plus loin dans l'ouverture et aller plus loin dans la fermeté. Un nouvel 'en même temps' pour tenter de contenter tout le monde sur ce sujet extrêmement sensible", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe présentant les 20 mesures du gouvernement sur l\'immigration, à Matignon (Paris), le 6 novembre 2019. 
Le Premier ministre Edouard Philippe présentant les 20 mesures du gouvernement sur l'immigration, à Matignon (Paris), le 6 novembre 2019.  (CHARLES PLATIAU / AFP)