Cet article date de plus d'un an.

Il est "nécessaire" de soutenir aéronautique et automobile tout en exigeant des contreparties, estime Christophe Ramaux

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
Il est "nécessaire" de soutenir aéronautique et automobile tout en exigeant des contreparties, estime Christophe Ramaux
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

L’économiste Christophe Ramaux commente, mardi 9 juin sur franceinfo, les plan de soutien étatiques à l’aéronautique et à l'automobile.

"C’était un plan de soutien à l’aéronautique nécessaire. Il va falloir combiner le social et l’écologie. Il faut soutenir le pouvoir d’achat des premiers de corvée et les productions. L’aéronautique est important, car c’est un des derniers fleuron industriels du pays. L’enjeu écologique est d’aller vers la sobriété : réduire les vols intérieurs et limiter les déplacements aériens. Il est très important qu'une intervention publique soutienne Airbus, Air France et les aéroports", juge Christophe Ramaux, membre des Economistes atterrés.

Produire des voitures vertes en France

"L’enjeu pour le secteur automobile est de basculer vers la voiture électrique. Mais une voiture électrique n'est pas écologique si elle est produite et alimentée avec de l’énergie carbonée. Mais en France, grâce au nucléaire, l’électricité n'est pas carbonée. L’Etat doit exiger des constructeurs de produire les voitures électriques en France avec de l'énergie non carbonée. L’Etat a la possibilité d’allier relocalisations et écologie", assure l'économiste, qui conclut : "Les batteries sont un enjeu politique industriel majeur aussi. Il faut aller vers une production européenne".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Edouard Philippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.