Économie : la croissance marque le pas

Après une croissance très favorable en 2017, le gouvernement a décidé de revoir à la baisse ses prévisions pour 2018. Le ministre de l’Économie évoque plusieurs facteurs pour l’expliquer.

Voir la vidéo

Le gouvernement avait prévu 2% de croissance. Mais il a décidé de revoir sa copie. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, l’a précisé mardi 31 juillet. "Nous réviserons les perspectives de croissance à la baisse, parce que nous avons toujours fait preuve de sincérité", a-t-il déclaré. Un objectif non atteint pour l’exercice 2018 donc, alors que la croissance est à la baisse depuis le début de l’année : seulement 0,2% sur les deux premiers trimestres.

Grèves et guerre commerciale ciblées ?

Pour le gouvernement, plusieurs facteurs expliquent cette baisse : d’abord la grève à la SNCF, mais aussi celle des agents d’Air France, puis la flambée des prix du pétrole et le contexte de guerre commerciale avec les États-Unis. Mais pour les économistes, on pointe surtout du doigt les mesures fiscales du gouvernement, comme la hausse de la CSG et les taxes sur l’essence. La croissance est estimée entre 1,5 et 1,7% pour 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, quittant le palais de l\'Elysée, le 27 juin 2018.
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, quittant le palais de l'Elysée, le 27 juin 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)