Cet article date de plus d'un an.

Retraites : Jean-Paul Delevoye contraint de démissionner du gouvernement

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Retraites : Jean-Paul Delevoye contraint de démissionner du gouvernement
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Fragilisé par ses omissions à répétition dans sa déclaration d'intérêts, le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a été contraint à remettre sa démission du gouvernement, lundi 16 décembre. Emmanuel Macron a validé ce départ, tout en le regrettant.

L'homme-clé de la réforme des retraites est contraint au départ. Après une semaine de polémique, le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a annoncé sa démission dans un communiqué, lundi 16 décembre. Il dénonce de violentes attaques. "En instrumentalisant mon procès, en réalité, on veut porter atteinte au projet", estime-t-il. Le chef de l'État avait confié à ce proche de la première heure le projet phare de la réforme des retraites. Mais trois mois après son entrée au gouvernement, une série de révélations le fragilise, à savoir une dizaine d'activités non déclarées à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), dont une rémunérée 5 368 € pour le cercle de réflexion Parallaxe, en plus de son salaire de haut-commissaire. Un cumul contraire à la Constitution.

La réforme est-elle compromise ?

Pour l'opposition, cette démission était devenue inévitable. Lundi après-midi, Bruno Le Maire se faisait discret, alors qu'il défendait Jean-Paul Delevoye le matin même. Mais pour beaucoup dans la majorité, la réforme n'est pas en danger. La HATVP, qui a demandé des éclaircissements, rendra ses comptes mercredi. Jean-Paul Delevoye est le 7e membre du gouvernement à quitter son poste à la suite de révélations depuis le début du quinquennat. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Démission de Jean-Paul Delevoye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.