Sondage : le délai pris par le gouvernement pour le remaniement est considéré comme "grave" par une courte majorité de Français

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et "Le Figaro", les Français sont également une majorité à faire plus confiance au Premier ministre qu'au président de la République. 

Le Conseil des ministres le 4 septembre 2018. 
Le Conseil des ministres le 4 septembre 2018.  (LUDOVIC MARIN / POOL)

Le délai important pris pour remanier le gouvernement est considéré comme quelque chose de "grave" par une majorité de Français (53%), selon le sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 11 octobre.  

Attendu depuis le début de la semaine, ce remaniement, qui ne devrait pas intervenir avant vendredi soir, est aux yeux des Français "le signe que l'exécutif n'est pas, ou plus capable d'attirer les talents" et qu'il "existe des désaccords entre le président de la République et le Premier ministre". À l'inverse, ce report de l'annonce n'est pas grave pour 45% des personnes interrogées qui estiment que  "c'est juste le signe qu'il faut du temps pour choisir de bons ministres et vérifier qu'il n'y aura rien à leur reprocher une fois en poste".  

Les tergiversations de l'exécutif sont jugées sévèrement à gauche et à l'extrême droite. Les deux-tiers des sympathisants La  France insoumise (64%) et PS (67%) considèrent ce retard comme grave. Ils sont sept sur dix (72%) du côté du Rassemblement national. Une courte majorité des sondés proches du parti Les Républicains (52%) jugent eux aussi la situation comme grave. Sans surprise, une large majorité de personnes se disant proches de LREM relativisent largement ce contretemps. Ils sont huit sur dix (81%) à dédramatiser.

Les ministres que les Français souhaitent voir rester ou partir  

Les Français souhaitent que Jean-Yves Le Drian, Jean-Michel Blanquer et Bruno Le Maire restent au gouvernement, selon le sondage qui a permis de tester une liste de 14 ministres les plus importants.

Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est le ministre le plus soutenu avec 41% de Français souhaitant qu’il soit conservé au gouvernement après le remaniement contre seulement 20% qui préféreraient le voir partir (39% ne se prononcent pas). Deuxième du palmarès, le ministre de l'Éducation nationale avec 36% des personnes interrogées qui souhaitent que Jean-Michel Blanquer reste au gouvernement, contre 23% qui préfèrent qu'il parte. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire est, quant à lui, plébiscité par 36% des Français, contre 30% qui souhaitent son départ.  

Selon le sondage, le départ de six ministres est souhaité par un tiers des Français. Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture est poussé vers la sortie par 31% des personnes interrogées, tout comme Françoise Nyssen, ministre de la Culture (31%), Nicole Belloubet, ministre de la Justice (30%), ou encore Muriel Pénicaud, ministre du Travail (35%).

Les Français font plus confiance à Édouard Philippe qu'à Emmanuel Macron

Toujours selon cette enquête, le Premier ministre attire la confiance de plus de la moitié des Français, (55%), alors qu'Emmanuel Macron ne rassure qu'un tiers des sondés (29%). Édouard Philippe est également jugé comme étant plus proche des gens que le chef de l'État (51% contre 34%), et plus compétent (49% contre 36%).  

Le président de la République est en revanche perçu comme ayant plus d'autorité que le Premier ministre (59% contre 29%). Les Français considèrent également que le chef de l'État est plus charismatique que le chef du gouvernement (50% contre 36%). Quant à la stature d'homme d'État, 46% des personnes interrogées attribuent cette image à Emmanuel Macron et 41% à Édouard Philippe.  

Sur l'échiquier politique, les sympathisants de droite (Les Républicains et Rassemblement national) sont trois fois plus nombreux à faire confiance à Édouard Philippe plutôt qu’à Emmanuel Macron (65% contre 20%). À gauche, les personnes interrogées du PS et de LFI sont deux fois plus nombreuses (55% contre 28%) à préférer le Premier ministre au président.

Une tendance que l'on retrouve chez les sympathisants de LREM. Ils font davantage confiance à Édouard Philippe (56%), plutôt qu'à Emmanuel Macron (28%), alors qu'ils critiquaient le Premier ministre il y a encore 18 mois.  

Cette enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée par internet les 10 et 11 octobre 2018, sur un échantillon de 1 013 Français représentatif de la population française âgée de 18 et plus.