Le remaniement n'aura pas lieu ce soir, annonce l'Elysée

Le président et le Premier ministre doivent dévoiler un nouveau gouvernement avec lequel ils espèrent tourner la page d'une rentrée calamiteuse.

Le Premier ministre Edouard Philippe part de l\'Elysée, le 3 octobre 2018.
Le Premier ministre Edouard Philippe part de l'Elysée, le 3 octobre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le remaniement gouvernemental, présenté comme imminent et provoqué par le départ la semaine dernière du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, n'aura pas lieu ce soir, a fait savoir mardi 9 octobre l'Elysée. Il se fera sans démission du Premier ministre ni démission du gouvernement, a ajouté la présidence.

Un ministre de l'Intérieur issu de la société civile ? Selon les informations de franceinfo, "le nouveau ministre de l'Intérieur serait une personnalité de la société civile". Pour remplacer Gérard Collomb, l'exécutif pourrait être tenté de faire confiance à un expert, sur le modèle de Jean-Michel Blanquer à l'Education. Ont ainsi été cités les noms du procureur de Paris François Molins – figure connue des Français depuis les attentats de 2015 –, de la directrice de la PJ Mireille Ballestrazzi, du maire de Prades (Pyrénées-Orientales) Jean Castex, un haut fonctionnaire qui a servi Nicolas Sarkozy à l'Élysée.

Un renforcement numérique du MoDem. Toujours selon les informations de franceinfo, le remaniement va permettre un renforcement numérique du MoDem. Marc Fesneau, le chef de file du parti centriste à l'Assemblée, est pressenti pour l'Agriculture, la Cohésion des territoires ou les Relations avec le Parlement. Un ou deux députés devraient par ailleurs faire leur entrée au gouvernement.

Le suspense entretenu par l'exécutif. Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat au Numérique, a affirmé ce matin sur France Inter que "seuls le président de la République et le Premier ministre" disposent de toutes les informations sur le remaniement ministériel. "Le peu que j'en sais ne vous servirait à rien", a-t-il ajouté. 

Gérard Collomb a donné le la. Ce remaniement a été imposé à l'exécutif par la démission soudaine, le 2 octobre, du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, décidé à quitter Paris pour retrouver son fauteuil de maire de Lyon, après plusieurs désaccords sur l'immigration ou encore l'affaire Benalla.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #REMANIEMENT

23h26 : Pas de panique, cher lecteur @anonyme. L'important dispositif que vous évoquez s'explique certainement par la présence du Premier ministre (et ministre de l'Intérieur par intérim) sur cette place, où des problèmes liés à la consommation de crack sont régulièrement rapportés. L'association Demain La Chapelle publie sur Twitter un cliché du chef du gouvernement venu écouter les policiers qui opèrent dans le quartier.

23h26 : Grand rassemblement policier place Stalingrad à Paris, plus d'une dizaine de voitures et des motos. Que se passe-t-il ?

23h01 : Le nouveau gouvernement n'a pas été annoncé, mais il y a bien un ministre de l'Intérieur au travail. C'est en tout cas le message que souhaite visiblement lancer Edouard Philippe, qui accompagne ce soir des policiers de la BAC à Paris, rapporte Le Monde.

22h56 : Où en est-on du côté du remaniement ? Selon le rédacteur en chef de Paris Match Bruno Jeudy, Edouard Philippe et Emmanuel Macron cherchent à trouver un ou une nouvelle ministre de la Culture. Le remplacement de Gérard Collomb à l'Intérieur n'aurait en outre pas encore été tranché.

21h01 : La présidence de la République a par ailleurs confirmé la la tenue du Conseil des ministres demain à 10 heures, qui sera suivi d'un compte rendu du porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux. Deux possibilités donc : soit le remaniement aura lieu avant le Conseil des ministres et Benjamin Griveaux gardera ses fonctions, soit ce Conseil sera le dernier du gouvernement tel qu'on le connaît aujourd'hui.

20h57 : Le remaniement n'aura pas lieu ce soir, annonce l'Elysée.

20h30 : A propos de remaniement, Bernard Pivot a résumé sur Twitter avec la malice qui le caractérise l'état d'esprit de bien des journalistes ce soir.

20h25 : Il ne faut jurer de rien, @Nicolas, mais l'intéressé a déclaré il y a 6 jours sur LCI qu'il ne souhaitait pas remplacer Gérard Collomb et qu'il comptait bien rester maire de Nice afin de ne pas "trahir ses électeurs".

20h25 : Christian Estrosi est arrivé à Paris... notamment invité de France Inter demain matin. Sera-t-il le prochain Ministre de l'intérieur ? Tic tac...

19h52 : Mince ! Moi non plus ! Je vais pouvoir diner tranquille

19h52 : Je tiens a préciser que je n’ai pas été selectionné pour faire partie du prochain gouvernement. Je souhaite continuer mon action d’anonyme.

19h52 : Dans les commentaires, nos lecteurs ironisent au sujet de la déclaration du socialiste Mathieu Klein, qui a annoncé ce soir qu'il ne ferait pas partie du prochain gouvernement malgré des approches en ce sens.

19h30 : Et pendant ce temps... Une journaliste vient de publier une photo d'Emmanuel Macron déambulant, téléphone portable vissé à l'oreille, sur les quais de la Seine. Il rencontrait auparavant des entrepreneurs à la Station F, pépinière géante de start-up.

19h18 : La présidence n'a pas précisé si ce remaniement, consécutif à la démission du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb il y a une semaine, serait annoncé ce soir ou ultérieurement.

19h15 : Cette annonce signifie que quelle que soit l'ampleur des changements, la nouvelle équipe ne constituera pas un gouvernement "Philippe III", puisque le Premier ministre ne démissionnera pas de son poste.

19h12 : Le remaniement se fera sans démission de l'ensemble du gouvernement, annonce l'Elysée.

18h49 : Merci, mais non merci. Cité par nos amis de France 3, le socialiste Mathieu Klein indique avoir refusé d'intégrer le prochain gouvernement. Le président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle ajoute sur Twitter qu'il entend "poursuivre [son] action d'élu local" et souhaite que le nouveau gouvernement "réussisse à faire reculer la pauvreté".

18h21 : Bonsoir @grenoble (j'ai l'impression d'être un chanteur qui débute son concert en écrivant ces mots) ! Concernant le remaniement : la seule certitude est qu'il n'y en a pas. Je peux simplement vous donner le sentiment qui circule à la rédaction, où mes collègues murmurent que si le nouveau gouvernement n'est pas annoncé d'ici environ une heure, il faudra sans doute attendre demain. En effet, en général, l'exécutif fait en sorte que les journaux télévisés de 20 heures puissent avoir le temps de traiter ce type d'information.

18h21 : Est-on sûr que l'annonce du remaniement aura lieu aujourd'hui ?

15h33 : Discussion tendue à l'instant entre Christian Jacob, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée, et Edouard Philippe. Le Premier ministre était interrogé sur le remaniement attendu. "Dans ce gouvernement, aucune fébrilité, aucune impatience", a-t-il défendu. Regardez :

15h12 : "Ce qui avait été annoncé par le président de la République comme une petite péripétie est en train de tourner à la crise politique grave."

Christian Jacob a estimé qu'"on [était] dans une mauvaise tragédie", alors que l'annonce du remaniement se fait attendre.

15h08 : Les questions au gouvernement ont commencé à l'Assemblée, en présence du Premier ministre Edouard Philippe. Vous pouvez les suivre en direct sur notre site.

14h32 : Bonjour @anonyme, les questions au gouvernement sont maintenues comme prévu à 15 heures. L'entourage du Premier ministre a indiqué à franceinfo qu'Edouard Philippe se rendrait cet après-midi à l'Assemblée.

14h32 : Bonjour, y aura t il des questions au gouvernement cet après midi ?

13h55 : "Nous ne pensons pas qu'un changement de tête sur la photo de rentrée du gouvernement donne lieu à un changement de politique."

Pour Fabrice Angéi, "c'est bien la mobilisation qui pourra permettre ce changement de politique".

13h17 : "Pour qu'un remaniement envoie un tout autre signal, il faudrait un nouveau Premier ministre et il faudrait assumer un changement d'orientation (...), une politique davantage de gauche. Personne ne croît une seconde que c'est ce que nous observerons. Donc, ce remaniement n'aura probablement pas d'effet sur l'opinion."

13h14 : "Ce remaniement n'aura probablement pas d'effet sur l'opinion."

Alors que l'annonce d'un remaniement se fait attendre, Gaël Sliman évoque pour franceinfo les précédents : "Lorsque l'on a un président en poste depuis plus de 6 mois, on n'observe pas habituellement de rebond après un remaniement."

12h52 : L'annonce du nouveau gouvernement se fait toujours attendre à la mi-journée. Selon toute vraisemblance, la nouvelle équipe gouvernementale devrait être composée avant demain, date du prochain conseil des ministres et du départ dans l’après-midi d’Emmanuel Macron pour un déplacement en Arménie où se tient le sommet de la Francophonie.

12h06 : Le Premier ministre sera bien présent à la séance des questions au gouvernement, cet après-midi, à l'Assemblée nationale, selon Matignon.

12h05 : Confirmant une information de LCI, Matignon affirme à franceinfo qu'Edouard Philippe n'a pas présenté sa démission, ce matin, lors de son entretien avec Emmanuel Macron.

11h37 : Le porte-parole du Rassemblement national, Sébastien Chenu, n'attend pas grand-chose de la recomposition en cours du gouvernement : "Rien ne changera, c'est du bla-bla, c'est pour amuser la galerie", déplore-t-il sur franceinfo.




11h10 : Qui pour succéder à Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur ? "Nous avons besoin de quelqu'un de suffisamment solide pour pouvoir demander des augmentations de budget et pour tenir tête à Bercy", affirme la déléguée nationale du syndicat SGP Police-FO, Linda Kebbab, sur franceinfo.




10h44 : "Aujourd'hui on est, avouons-le, dans une zone de turbulences."

Sur Sud Radio, ce député de la majorité plaide pour un "retour aux origines" du mouvement En marche : "Une politique peut-être plus axée sur plus d'horizontalité, la participation citoyenne, la bienveillance. Ce qui a fait le ferment même de la victoire d'Emmanuel Macron."

10h39 : Près de deux heures après son arrivée à l'Elysée, le Premier ministre, Edouard Philippe, a quitté le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, et fait son retour à Matignon, selon BFMTV. Reste à savoir s'il a remis sa démission au président et quand sera dévoilée la composition du nouvel exécutif...

09h36 : L'annonce du nouveau gouvernement se fait attendre, y compris chez les ministres. "Seuls le président de la République et le Premier ministre" disposent de toutes les informations sur le remaniement, assure le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, sur France Inter.

09h24 : Les choses s'accélèrent du côté de l'exécutif. Selon BFMTV, le Premier ministre, Edouard Philippe, est arrivé à l'Elysée. "Les discussions sont en cours avec Emmanuel Macron", précise la chaîne.

07h31 : Selon notre journaliste politique Jean-Jérôme Bertolus, "le nouveau ministre de l'Intérieur serait une personnalité de la société civile". Il assure que le remaniement va permettre un renforcement numérique du MoDem, qu'un ou deux députés vont faire leur entrée au gouvernement et que des ministères comme la Cohésion des territoires vont être réorganisés.

07h41 : Bonjour @beau gosse. L'exécutif n'a pas encore annoncé d'horaire pour le remaniement. On sait seulement que l'agenda d'Emmanuel Macron est vide ce matin et qu'Edouard Philippe a annulé le traditionnel petit déjeuner de la majorité à Matignon aujourd'hui.