Cet article date de plus de deux ans.

Démission de Gérard Collomb : comment il a forcé la main d'Emmanuel Macron

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Démission de Gérard Collomb : comment il a forcé la main d'Emmanuel Macron
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Gérard Collomb va quitter le gouvernement d'ici 48 heures maximum pour retrouver la mairie de Lyon. Emmanuel Macron a dû accepter sa démission mardi 2 octobre.

Le divorce est consommé. Après 24 heures de flottement, le suspense a pris fin mardi 2 octobre à 17h40 et c'est l'entourage du président qui l'annonce : "Emmanuel Macron trouve regrettable que Gérard Collomb se soit mis dans la situation le conduisant à devoir démissionner". Lundi soir, le ministre de l'Intérieur avait remis sa démission au chef de l'État, qui la refuse alors. L’affaire semble réglée.

Collomb boycotte l'Assemblée

Mais mardi après-midi, le ministre de l'Intérieur sèche les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale et provoque l'ire de l'opposition. Édouard Philippe tente d'éteindre l'incendie. Mais en pleine séance, coup de théâtre : une interview de Gérard Collomb parait sur le site web du Figaro dans laquelle il réitère son souhait de partir : "Je maintiens ma proposition de démission". L'opposition dénonce une situation ubuesque. À l'heure où l'exécutif lui cherche encore un successeur, Gérard Collomb a déjà organisé sa sortie. Il reprendra les rênes de Lyon dans un jour ou deux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.