Cet article date de plus de quatre ans.

Congrès du 3 juillet : l'opposition menace de boycotter le discours

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Congrès du 3 juillet : l'opposition menace de boycotter le discours
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En choisissant de s'exprimer la veille du discours de politique générale d'Édouard Philippe, certains accusent Emmanuel Macron de vouloir effacer son Premier ministre.

Emmanuel Macron s'exprimera devant le Parlement réuni en Congrès le 3 juillet à 15 heures, la veille du discours de politique générale d'Édouard Philippe devant l'Assemblée. Une décision très critiquée par l'opposition. "Le président de la République ramène son Premier ministre à une fonction subalterne", s'indigne notamment Éric Ciotti (Les Républicains). Certains élus envisagent même de boycotter le Congrès, à l'image du député UDI Philippe Vigier.

Un rendez-vous annuel

En marge d'un déplacement en Estonie, mercredi 28 juin, Édouard Philippe s'est contenté d'une déclaration laconique : "Comme toujours, il y aura deux expressions à la fois parfaitement en ligne et en même temps complémentaires". L'entourage du Premier ministre concède cependant que son discours du mardi 4 juillet sera l’occasion de prouver qu'il dispose d'espace pour exister. Quant à Emmanuel Macron, il veut faire de son discours du 3 juillet un rendez-vous annuel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Edouard Philippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.