Budget 2018 : le déficit public se creuse encore

Sur le plateau de France 2, le journaliste François Lenglet revient sur la hausse du déficit public français, qui passera à 82,9 milliards d'euros en 2018.

FRANCE 2

Alors que le déficit de l'État français continue de se creuser, on a l'impression que les comptes ne sont pas bien tenus. Comment l'expliquer ? En plateau, le journaliste de France 2 François Lenglet décrit "un budget habile". "Si le solde global de la France s'améliore alors que le déficit de l'État continue à se creuser, c'est parce qu'on compte sur les collectivités locales et sur la sécurité sociale pour être plus économes l'année prochaine. Toutes ces administrations seront mises à la diète", explique-t-il.

L'État devrait emprunter 200 milliards d'euros en 2018

Et le journaliste d'ajouter : "Quant à l'État, son déficit se creuse sous l'effet de trois facteurs : les mesures Hollande qui continuent à courir, les baisses d'impôts (-7 milliards d'euros en 2018) et une progression des dépenses qui reste assez dynamique, plus 1,6%. Un exemple : l'année prochaine, le nombre de fonctionnaires diminuera de 1 600 personnes seulement. Cela veut dire que les 40 000 départs à la retraite seront presque intégralement remplacés. On est loin de l'austérité ou de la rigueur", souligne François Lenglet. Malgré des rentrées d'argent attendues par l'État telles que le produit des impôts, résultant de la croissance, ou les cotisations salariales, résultant de la reprise de l'emploi. La France devrait tout de même emprunter près de 200 milliards d'euros l'année prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prélèvement à la source de l\'impôt sur le revenu, voté en décembre 2016, devait entrer en vigueur le 1er janvier 2018. (Photo d\'illustration)
Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, voté en décembre 2016, devait entrer en vigueur le 1er janvier 2018. (Photo d'illustration) (MAXPPP)