Arrêts maladie payés par les entreprises : "Je dis attention", prévient le député LREM Sylvain Maillard

Invité de franceinfo mercredi, le parlementaire s'est montré réservé à propos de cette idée du gouvernement de transférer aux employeurs une partie du coût lié aux arrêts de travail. 

Le député La République en marche de Paris Sylvain Maillard, invité de franceinfo mercredi 8 août.
Le député La République en marche de Paris Sylvain Maillard, invité de franceinfo mercredi 8 août. (FRANCEINFO)

"Je dis attention", prévient le député La République en marche de Paris Sylvain Maillard, invité mercredi 8 août de franceinfo, au sujet de la piste évoquée par le gouvernement de changer le financement des arrêts maladie des salariés. L'idée envisagée est de faire payer les entreprises à partir du quatrième jour pour les arrêts maladie de moins de huit jours, dans le but d'alléger la charge de la Sécurité sociale.

Le projet inquiète les organisations patronales, tout comme Sylvain Maillard donc, qui est également chef d'entreprise : "Moi je dis attention, parce que l'on envoie beaucoup de signaux très positifs depuis un an vers les entreprises [...] Il ne faudrait pas que l'on casse cette bonne idée qui va nous aider à créer de l'emploi par des mesures, entre autres, d'augmentation des cotisations ou en tout cas des remboursements".

Sylvain Maillard le reconnaît, cette mesure est déjà appliquée par "une bonne partie de nos partenaires européens", mais nuance-t-il, "chez nos partenaires il y a un taux de chômage bien inférieur".

Invitée de franceinfo le 3 août dernier, la ministre du Travail Muriel Pénicaud avait estimé qu'il fallait, sur ce sujet, "discuter avec les partenaires sociaux".

Paris : "Anne Hidalgo est déjà en campagne"

Le sujet des élections municipales de 2020 a également été abordé. Anne Hidalgo est-elle déjà en campagne à Paris ? "Il faut lui poser la question. En tout cas on a cette sensation, c'est très vrai", répond Sylvain Maillard.

"Elle a un calendrier qui a priori s'est accéléré, en proposant des réformes gratuites ou d'offrir la gratuité à l'ensemble des services aux Parisiens, ou en lançant des études de gratuité. On se demande comment elle finance, mais nous attendons ses solutions", argumente le député LREM de Paris.

Concernant les différentes candidatures LREM à la Mairie de Paris, Sylvain Maillard assume : "Nous ne nous sommes jamais cachés de nos ambitions pour les municipales de 2020. Nous avons juste dit depuis le début que nous restons maîtres des horloges, c'est-à-dire que nous avons nous-même notre calendrier qui est très simple. Toute l'année 2018 nous travaillons sur une plateforme programmatique".