Annonces d'Édouard Philippe : la PMA et la baisse des impôts approuvées par les Français, "l'âge d'équilibre pour les retraites" rejeté

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et "Le Figaro", 52% des Français disent approuver les annonces du Premier ministre dans leur globalité.

Le Premier ministre Édouard Philippe à l\'Assemblée nationale pendant son discours de politique générale mercredi 12 juin.
Le Premier ministre Édouard Philippe à l'Assemblée nationale pendant son discours de politique générale mercredi 12 juin. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / EPA)

Les principales mesures annoncées par Édouard Philippe mercredi 13 juin sont globalement bien accueillies par les Français qui ont suivi son discours de politique générale ou en ont entendu parler, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting* pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 13 juin.

À l'exception de "l'âge d'équilibre pour les retraites", un concept rejeté par plus des deux tiers des sondés (66%), les autres mesures phares sont bien perçues. C'est le cas notamment de la baisse de l'impôt sur le revenu de 350 euros pour la première tranche et de 180 euros pour la suivante, approuvée à 75%, de la dégressivité de l'allocation chômage des demandeurs d'emploi les mieux indemnisés (à 70%), du bonus malus contre les entreprises qui abusent des contrats courts (à 62%), et de l'extension de la PMA, soutenue à 56%.

En matière d'écologie, si l'interdiction des produits en plastique jetables dans l'administration obtient 81% d'opinions favorables, la mesure est considérée comme anecdotique et près de 6 sondés sur 10 jugent que le Premier ministre n'a rien annoncé de fort pour l'environnement.

Les Français pas rassurés

52% des sondés disent approuver le "pack global" des mesures proposées et ils sont 51% à avoir trouvé le Premier ministre convaincant. À part les sympathisants de LREM (96% d'approbation), les sympathisants LR sont les seuls à approuver majoritairement (56%) les annonces. 

Le chef du gouvernement n'a pas rassuré les Français (62% ne l'ont pas été). Ils sont même les deux tiers à juger que ce discours de politique générale ne marque aucun tournant dans la politique menée par l'exécutif.

Un discours peu suivi

Seul un Français sur cinq a suivi le discours d'Édouard Philippe : 5% l'ont suivi en entier et 15% en partie. Toutefois, un tiers des Français (34%) en a entendu parler à travers les chaînes d'information en continu et sur d'autres médias. Au total, on peut donc dire qu'un peu plus d'un Français sur deux (54%) a été exposé d'une façon ou d'une autre au discours du Premier ministre. Inversement, près d'un Français sur deux (46%) n'a absolument pas entendu parler de ce discours et de son contenu. Jamais Odoxa n'avait enregistré un niveau aussi bas d'exposition pour une intervention de l'exécutif. 

* Ce sondage a été réalisé auprès d'un échantillon de 997 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par internet, les 12 et 13 juin 2019.