Alcool au volant : l'éthylotest antidémarrage, nouvelle alternative à la suspension du permis

Les préfets pourront désormais proposer aux automobilistes contrôlés en situation d'alcoolémie une alternative à la suspension de leur permis : l'installation des éthylotests antidémarrage.

France 2

L'éthylotest antidémarrage, c'est un petit boitier dans lequel il faut souffler pour activer le moteur de la voiture. Il peut désormais être une alternative à la suspension du permis de conduire. Mais attention, les conducteurs ne doivent pas être récidivistes. Cette mesure en test depuis un an vient d'être autorisée sur l'ensemble du territoire par le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. 

Mesure préfectorale

Les contrevenants pourront garder leur activité professionnelle en conservant le droit de conduire, mais avant chaque démarrage il faudra qu’il prouve leur sobriété en soufflant dans le boitier. Le coût d'une installation pour le conducteur est de 1 300 euros et d'environ 100 euros par mois pour une location. Cette mesure préfectorale d'une durée maximale de six mois peut être prolongée par un tribunal jusqu'à cinq ans. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Au 1er septembre, les éthylotests antidémarrage deviennent obligatoires sur les bus et autocars.
Au 1er septembre, les éthylotests antidémarrage deviennent obligatoires sur les bus et autocars. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)