Sécurité : les réactions politiques aux annonces de Jean Castex

La visite du Premier ministre Jean Castex à Nice (Alpes-Maritimes), samedi 25 juillet, a fait beaucoup parler au sein de la classe politique.

franceinfo

Ces derniers temps, on aurait presque l'impression que le thème de l'insécurité prend le pas sur celui de la lutte contre le coronavirus. Samedi 25 juillet, le Premier ministre Jean Castex était en visite à Nice (Alpes-Maritimes) après de nombreux épisodes de violences en France. A la suite de plusieurs incidents graves à Dijon (Côte-d'Or) ou à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), Jean Castex a fait des annonces très concrètes, comme le renforcement des équipes de police à Nice ou encore la mise en place d'amendes forfaitaires contre les consommateurs de drogue, développe le journaliste Ben Barnier sur le plateau du 23 heures de franceinfo.

Une sortie de Gérald Darmanin fait débat

"Comment se fait-il que l'on ait attendu trois ans pour que le Premier ministre se rende compte qu'il y a un ensauvagement de la société ?", s'est interrogé sur franceinfo Gilbert Collard, député européen (RN). Le terme "ensauvagement", notamment repris par Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, froisse certains. "Ce concept lie implicitement la violence à l'immigration", a pour sa part estimé Aurélien Taché, député (EDS, ex-LREM) du Val-d'Oise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gilbert Collard, dans la salle du Congrès, au château de Versailles, le 3 juillet 2017.
Gilbert Collard, dans la salle du Congrès, au château de Versailles, le 3 juillet 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)