"Nous sommes prêts à collaborer", réagit la présidente de la CPME de Gironde après l'appel de Gérald Darmanin à libérer les pompiers volontaires

Le ministre de l'Intérieur a prévenu qu'il y aurait encore très certainement "des feux très importants encore pendant trois semaines à un mois et demi, notamment dans le Sud".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a rencontré les pompiers lors d'un déplacement à Mostuéjouls (Aveyron), le 10 août 2022. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

"Les entreprises sont largement prêtes à collaborer", a réagi mercredi 10 août sur franceinfo Cécile Despons, présidente de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) de Gironde, après les déclarations de Gérald Darmanin. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a appelé les entreprises à libérer de leurs fonctions les pompiers volontaires qu'elles emploient, pour renforcer le dispositif de lutte contre les incendies exceptionnels de l'été.

"Nous sommes tous touchés, à la fois sur le plan économique et humain, nous comprenons donc cet appel", a expliqué Cécile Despons, tout en nuançant : "nous ne pouvons en revanche pas le faire uniquement avec de la bonne volonté". Selon elle, le cadre juridique reste notamment à définir : "Nous sommes encadrés par la loi, il faut donc que les choses se mettent en ordre de marche". La présidente de la CPME de Gironde assure avoir déjà sensibilisé ses adhérents : "Nous avons commencé à discuter avec les entreprises de Gironde".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gérald Darmanin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.