Cérémonie d'hommage au père Hamel : onze interpellations après des insultes visant Gérald Darmanin

Quatre personnes sont en garde à vue pour outrage et toutes ont été verbalisées pour manifestation interdite.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, rend hommage au père Jacques Hamel, le 26 juillet 2020, à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

Onze personnes ont été interpellées en marge du déplacement du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, pendant les hommages au père Jacques Hamel, assassiné en 2016 par deux jihadistes à Saint-Etienne-du-Rouvray. "Quatre sont en garde à vue pour outrage, et toutes sont verbalisées pour manifestation interdite", a précisé la préfecture de Seine-Maritime, dimanche 26 juillet.

En plein discours, les mots "Darmanin sale violeur" ont été proférés par un ou plusieurs individus, selon une vidéo publiée par un journaliste du site 76actu.

Le secteur où avaient lieu les hommages n'était pas fermé. "Même s'il y avait une interdiction de manifester, le secteur était ouvert au public", a précisé la préfecture, tout en rappelant néanmoins "qu'il est scandaleux de profiter d'une cérémonie de recueillement" pour commettre ce type de manifestation. Les personnes qui "ont interpellé le ministre ont été exfiltrées". Elles sont "connues pour leur appartenance à la mouvance 'gilets jaunes' et ultra-gauche", et les mots proférés ne sont pas le fait de féministes", précise-t-on de même source.

Depuis sa nomination à l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui fait l'objet d'une enquête pour une accusation de viol, est la cible d'associations féministes. Dénonçant "la culture du viol en marche", il y a deux semaines, plusieurs milliers de manifestants avaient protesté à Paris et dans plusieurs villes contre la présence de Gérald Darmanin au gouvernement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.