Accident meurtrier sur l'A7 : l'anomalie mécanique privilégiée par les enquêteurs

L'accident de la route lundi 20 juillet, qui a causé la mort de cinq enfants âgés de 3 à 14 ans sur l'autoroute A7 dans la Drôme, semble lié à une anomalie technique. 

France 2

La première question est de savoir s'il y a eu une défaillance technique du véhicule dans ce terrible accident meurtrier survenu sur l'A7 lundi 20 juillet vers 19 heures à hauteur d'Albon, dans la Drôme. "L'anomalie mécanique, c'est l'hypothèse privilégiée par les enquêteurs. Après avoir fait des embardées, le conducteur a réussi à s'extraire du véhicule et a dit aux enquêteurs avoir eu un problème au niveau du système de freinage", explique mardi midi Olivier Martin en direct d'Albon, dans la Drôme.

Une légère anomalie au niveau du contrôle technique

La deuxième question est de savoir s'il y a eu un défaut d'entretien du véhicule. "On sait que la voiture datait de 2005 et il semblerait qu'il y ait eu une légère anomalie au niveau du contrôle technique. Le dernier contrôle aurait dû être fait en mai dernier, mais ça n'a pas été le cas. Pour autant, il peut s'agir d'un simple retard. Enfin, il y avait neuf personnes à bord de cette voiture qui contient sept places. On peut dire que ce véhicule était en situation de suroccupation. Rien ne permet de dire qu'il était pour autant en situation de surcharge, car il n'y avait pas de bagage lourd", conclut le journaliste de France Télévisions.

Le JT
Les autres sujets du JT
La première question est de savoir s\'il y a eu une défaillance technique du véhicule dans ce terrible accident meurtrier survenu sur l\'A7 lundi 20 juillet vers 19 heures à hauteur d\'Albon, dans la Drôme.
La première question est de savoir s'il y a eu une défaillance technique du véhicule dans ce terrible accident meurtrier survenu sur l'A7 lundi 20 juillet vers 19 heures à hauteur d'Albon, dans la Drôme. (France 2)