VIDEO. Un ancien élu FN jugé pour incendie de voitures dit "regretter" ses actes

Adrien Desport comparaît ce mercredi pour avoir incendié des voitures à des fins politiques.

Cette vidéo n'est plus disponible

Incendier des voitures pour faire croire à une montée de l'insécurité et mieux la dénoncer : l'ancien numéro deux du Front national de Seine-et-Marne Adrien Desport et cinq autres militants sont jugés mercredi 2 septembre devant le tribunal correctionnel de Meaux (Seine-et-Marne). 

La justice reproche à l'ancien élu frontiste et à trois étudiants d'avoir incendié volontairement 13 voitures à Mitry-Mory (Seine-et-Marne) dans la nuit du 7 au 8 avril 2015. Ils sont jugés pour association de malfaiteurs, dénonciation d'une agression imaginaire et consommation de stupéfiants. Adrien Desport a été placé en détention provisoire avant d'être libéré en juillet.

"Un mélange entre la pression, l'amitié et l'alcool"

L'incendie avait été "largement utilisé sur les sites personnels d'Adrien Desport pour dénoncer une montée de l'insécurité dans la commune", a expliqué le procureur adjoint de la République de Meaux, Emmanuel Dupic.

Dans une "lettre ouverte aux Mytriens" publiée sur son blog le 11 avril, Adrien Desport a profité du délit créé de toutes pièces pour appuyer ses propositions politiques. Aujourd'hui suspendu par le FN, l'ancien élu dit "regretter ses actes et son engagement depuis dix ans dans la politique", évoquant un "mélange entre la pression, l'amitié et l'alcool" pour justifier les faits. Il risque jusqu'à "10 ans de prison et quelques milliers d'euros d'amende", selon son avocat Me Paul Yon.

L\'ancien élu FN de Seine-et-Marne Adrien Desport, le 2 septembre 2015.
L'ancien élu FN de Seine-et-Marne Adrien Desport, le 2 septembre 2015. (FRANCETV INFO )