VIDEO. Nicolas Bay : l'enquête BuzzFeed, "c'est totalement mensonger, nos candidats disent la vérité"

Le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay, a défendu les candidats frontistes aux législatives épinglés par une enquête de BuzzFeed pour des propos racistes, antisémites, et/ou homophobes sur les réseaux sociaux. 

franceinfo
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Invité de franceinfo mardi 6 juin, Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, a réagi aux révélations de Buzzfeed sur les candidats FN aux élections législatives. L'enquête revèle qu'une centaine de candidats sur les 573 que présente le parti frontiste n'ont pas hésité à publier, à commenter ou à partager des propos racistes, antisémites, et/ou homophobes sur Facebook et Twitter.

Nicolas Bay évoque de la maladresse

"C'est totalement mensonger. Les médias ont scanné nos candidats et ils n'ont rien trouvé. Nos candidats sont pour l'immense majorité des élus, des cadres, solidement implantés. Evidemment, ils disent la vérité sur l'immigration, sur l'islamisme, sur l'insécurité, mais ils ne tiennent pas du tout des propos racistes contrairement à ce qu'on entend", s'est défendu le directeur de la campagne FN aux législatives.

Nicolas Bay a tenté de minimiser le cas d'Agnès Marie-Ange, candidate dans la 10e circonscription de la métropole de Lyon, membre du comité central du Front national et qui a liké en juin 2015 le message suivant : "le ramadan, c'est le moment de l'année où les dealers ne sont pas disponibles avant 22h". Il a expliqué que "c'est peut-être maladroit". "Il ne s'agit pas de critiquer tous ceux qui font le ramadan ou tous les musulmans. Il s'agit de faire le constat qu'il y a un lien entre l'insécurité et l'immigration et que l'immigration provient exclusivement de populations musulmanes", a précisé Nicolas Bay.

"BuzzFeed, n'est pas un juge d'instruction"

L'immigration "amène aussi l'insécurité sur notre sol. C'est une évidence. Allez dans n'importe quelle prison et vous verrez qu'il y a un lien évident entre l'immigration et l'insécurité. Il y a parmi les dealers un certain nombre de personnes de confession musulmane, ça c'est une évidence", a ajouté le secrétaire général du Front national. "BuzzFeed, n'est pas un juge d'instruction, c'est l'appréciation que fait un média de nos candidats. Je peux tout à fait réfuter leur appréciation". "On essaye de nous chercher des poux dans la tête", a-t-il lancé.

Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, directeur de la campagne FN des législatives.
Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, directeur de la campagne FN des législatives. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)