VIDEO. Unité nationale : le FN hors jeu ?

Après les attentats, le Front national est resté en retrait. Une discrétion aujourd'hui reprochée à Marine Le Pen.

France 2

Selon une enquête d'opinion Odoxa pour Le Parisien, 67% des Français jugent que Marine Le Pen n'a pas été à la hauteur face aux attentats qui ont touché la France. François Hollande, Manuel Valls, Nicolas Sarkozy et François Fillon ont tous les quatre gagné des points dans les sondages depuis les attaques terroristes. Marine Le Pen, elle, ne progresse pas.

La présidente du Front national s'était posée en victime après l'exclusion de son parti de la marche républicaine du 11 janvier. Une position vite brouillée par les dérapages de son entourage. Après l'attentat de Charlie Hebdo, son père avait tout d'abord déclaré : "Je ne suis pas Charlie, je suis Charlie Martel." Ceci avant le dérapage de l'un de ses conseillers, Aymeric Chauprade, qui assurait le 15 janvier dernier : "L'islam fait planer sur la France une menace très grave sur son avenir."

Le FN reste confiant

Lors de la marche républicaine, Marine Le Pen s'était rendue à Beaucaire, ville frontiste du Gard. La journée de recueillement avait vite pris des allures de meeting, avec des affrontements entre sympathisants FN et habitants de la commune.

Persuadée que ni le PS ni l'UMP ne réussiront à répondre aux Français en matière de terrorisme, Marine Le Pen reste confiante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen, la présidente du Front National, tient une conférence de presse à Nanterre (Hauts-de-Seine) le 16 janvier 2015.
Marine Le Pen, la présidente du Front National, tient une conférence de presse à Nanterre (Hauts-de-Seine) le 16 janvier 2015. (CITIZENSIDE.COM / AFP)