VIDEO. Défilé du FN : "Ils nous ont plaquées au sol, et lancé des insultes", raconte une Femen

France 3 a rencontré Solène, une des trois Femen qui a participé à une opération qui a perturbé le discours de Marine Le Pen. Elles ont été violemment stoppées par le service d'ordre du FN.

FRANCE 3

Marine Le Pen a annoncé, vendredi 1er mai, qu'elle allait déposer une plainte les Femen. Trois membres du mouvement féministe ont interrompu le discours de la présidente du FN lors du défilé du 1er-Mai du parti à Paris dans l'après-midi aux cris de "Heil Le Pen !".

Pour Solène, une des trois Femen présentes lors de cette opération réalisée sur le balcon d'un l'hôtel, l'incident est qualifié de violent. "Le service d'ordre du FN, avec des militants du FN, nous arrachent du balcon, nous plaquent au sol, nous lancent des insultes", raconte-t-elle devant les caméras de France 3.

"On ne voit qui nous arrête dans un premier temps"

La militante poursuit sa description de l'incident avant l'arrivée de la police : "Comme [les membres du service d'ordre du FN] ils sont arrivés par-derrière, on ne voit pas qui nous arrête dans un premier temps, et en voyant la violence de l'arrestation puis les insultes, on comprend qu'il s'agit des militants du FN". Elle décrit aussi les coups qu'elles ont essuyés lors de cette intervention musclée.

Dans la matinée, deux autres Femen, qui avaient peint sur leur buste dénudé "Le Pen Top Fascist" ("Le Pen, première des fascistes") avaient tenté de perturber le dépôt d'une gerbe par Marine Le Pen au pied de la statue de Jeanne d'Arc, place des Pyramides, à Paris.

 

 

 

Trois Femen interrompent le discours du 1er-Mai de Marine Le Pen à Paris aux cris de \"Heil Le Pen !\".
Trois Femen interrompent le discours du 1er-Mai de Marine Le Pen à Paris aux cris de "Heil Le Pen !". (THOMAS SAMSON / AFP)