VIDEO. Florian Philippot, sur le drame de Sivens : "Il faut cesser d'accabler la gendarmerie"

Dans les 4 vérités, ce jeudi 30 octobre, Roland Sicard reçoit Florian Philippot, vice-président du Front national.

France 2

Alors qu'un soldat a perdu la vie au Mali, mercredi 29 octobre, Florian Philippot prône l'augmentation du budget de la défense, afin de donner les "moyens humains", "budgétaires" et "matériels" à l'armée française : "C'est très rentable du point de vue économique. Un euro investi dans la défense c'est l'euro le plus rentable en termes de création de richesse et de création d'emplois" . Il pointe du doigt les plans militaires sous Sarkozy et Hollande qui ont "affaibli nos moyens militaires".

"L'imposture de ces syndicats"

Par ailleurs, le vice-président du FN a réagi, ce jeudi 30 octobre, à la polémique sur les travaux dans le logement de fonction du leader de la CGT, Thierry Lepaon. Il demande à ce que "les syndicats soient soumis aux mêmes règles de transparence que les partis politiques". Il parle alors de "l'imposture de ces syndicats" qui ont trahi "la classe ouvrière française".

Concernant le drame de Sivens, Florian Philippot estime qu' "il faut cesser d'accabler la gendarmerie". Pour l'homme politique, le jeune manifestant a été victime de "l"incapacité de notre gouvernement à mettre au pas les groupuscules d'extrême gauche ultra violents".

Florian Philippot, ici à Nanterre le 26 mai 2014, a estimé qu\'il n\'était \"pas responsable\" de refuser la livraison du navire Mistral à la Russie.
Florian Philippot, ici à Nanterre le 26 mai 2014, a estimé qu'il n'était "pas responsable" de refuser la livraison du navire Mistral à la Russie. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)