Cet article date de plus de six ans.

Patrick Bruel refuse de se produire dans les villes dirigées par le FN

"Je ne veux pas me produire devant une institution dont je méprise l'idéologie", explique le chanteur pour justifier sa décision.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chanteur Patrick Bruel sur le plateau de France 2, le 6 novembre 2013. (PJB / SIPA)

Les habitants de Fréjus, Béziers, Hénin-Beaumont et quelques autres communes ne pourront pas applaudir Patrick Bruel de sitôt. Dans un entretien accordé au magazine Technikart, jeudi 10 avril, le chanteur annonce en effet qu'il ne souhaite pas se produire dans les villes dirigées par un maire Front national.

"Le nationalisme n'a toujours mené qu'au chaos"

"Même si je peux comprendre que des électeurs désespérés répondent à un discours populiste, je ne veux pas me produire devant une institution dont je méprise l'idéologie", explique l'artiste pour justifier sa décision. Pour Bruel, "le nationalisme n'a toujours mené qu'au chaos et au malheur". A ses yeux, "le salut doit venir de l'école, du refus du repli sur soi proposé par les discours populistes"

A l'occasion des élections municipales des 23 et 30 mars, le Front national a remporté onze mairies (en comptant celles décrochées par des candidats soutenus par le parti, mais non encartés au FN). Sur son site, Le Parisien rappelle qu'en 1995, Patrick Bruel avait déjà annulé des concerts à Toulon et Orange, alors conquises par le FN, pour protester contre un parti qu'il qualifiait de "xénophobe et raciste".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.