Municipales : à Enghien-les-Bains, une candidate décédée sur la liste FN

Une colistière de 96 ans est morte fin février, quelques jours seulement après le dépôt de la liste Front national en préfecture.

L\'hôtel de ville d\'Enghien-les-Bains (Val-d\'Oise), en 2002.
L'hôtel de ville d'Enghien-les-Bains (Val-d'Oise), en 2002. (MAXPPP)

Parmi les quatre listes que les électeurs d'Enghien-les-Bains trouveront dans leur bureau de vote, dimanche 23 mars, pour les élections municipales, l'une d'elles aura une particularité. La liste FN conduite par Jean-Michel Dubois dans cette ville du Val-d'Oise compte, en 32e et avant-dernière position, une candidate décédée.

Agée de 96 ans, cette colistière est morte le 18 février, le jour même où Jean-Michel Dubois est allé déposer sa liste en préfecture. "Je n'ai été prévenu du décès que le 11 mars", explique-t-il à francetv info. Trop tard pour changer la liste, puisque les candidatures ne sont plus modifiables depuis le 6 mars. Pour expliquer ce délai, Jean-Michel Dubois explique avoir effectué "plusieurs déplacements en outre-mer" en sa qualité de secrétaire national du FN à l'outre-mer.

"C'était son souhait de figurer sur la liste"

Pourtant, le FN, qui s'était vu retoquer la première version de sa liste à cause de la présence d'une personne sous curatelle, a déposé dans l'intervalle une seconde mouture le 5 mars, à la veille de la date butoir. La candidate, décédée depuis plus de deux semaines, y figurait à nouveau. Sans que la préfecture ne se rende compte de quoi que ce soit.

Le candidat du Front national souligne que cette candidate était l'une de ses plus fidèles colistières, puisqu'elle était présente à ses côtés depuis 1995, date de sa première tentative aux municipales à Enghien-les-Bains. "C'était une sympathisante depuis trente ans, et c'était son souhait de figurer à une place d'honneur sur ma liste. Elle avait d'ailleurs elle-même signé le formulaire de candidature", assure Jean-Michel Dubois, comme pour dissiper tout doute après les polémiques survenues ici ou là concernant des candidats âgés enrôlés par le FN.

L'explication de Jean-Michel Dubois ne convainc pas l'opposition de gauche. "Quand on est candidat, on vérifie tout, de A à Z. En tant que tête de liste, je suis en contact permanent avec mes colistiers", réagit Sophie Maley, candidate divers gauche, auprès de francetv info, "surtout que Jean-Michel Dubois n'en est pas à son premier problème". Durant le mandat écoulé, l'élu FN avait été contraint de quitter le conseil municipal après l'invalidation de ses comptes de campagne de 2008.