VIDEOS. Marine Le Pen chahutée dans un village du Var, où elle s'opposait à l'accueil de demandeurs d'asile

En visite à Châteaudouble, la présidente du Rassemblement national a dû écourter sa déambulation en raison d'une manifestation. 

Marine Le Pen à Châteaudouble (Var), le 12 septembre 2018. 
Marine Le Pen à Châteaudouble (Var), le 12 septembre 2018.  (BORIS HORVAT / AFP)

"Elle n'a rien à dire, Marine !" entend-on sur l'une des vidéos partagées sur Twitter. En déplacement à Châteaudouble, un village du Var où elle était en déplacement, Marine Le Pen a été chahutée par des manifestants qui protestaient contre cette visite. Certains ont notamment installé une pelleteuse pour lui barrer l'accès à la partie du village, où il était prévu qu'elle fasse son discours. "Dehors, barrez-vous !", entend-on encore sur la vidéo mise en ligne par le journaliste Noé Gandillot. 

Il ne s'agit pas de n'importe quel village, puisque la commune de 500 habitants doit accueillir prochainement 72 demandeurs d'asile pour une durée de neuf mois"Ce petit village de Châteaudouble est symbolique de ce qui se passe dans toute la France aujourd'hui", a déclaré la présidente du Rassemblement national au cours d'une balade qu'elle a finalement dû écourter en raison des protestations. 

L'Express assure que Marine Le Pen avait avancé sa visite, justement pour échapper à ce type de protestations. En vain, ce qui n'a pas manqué d'agacer son lieutenant David Rachline, le maire RN de Fréjus. 

La députée du Rassemblement national devait visiter le centre d'accueil et d'orientation où seront accueillis ces migrants, mais elle y a finalement renoncé. Six personnes ont été embauchées pour encadrer ces demandeurs d'asile, dont certaines dans le village, assure, pour sa part, l'association Forum réfugiés.