Cet article date de plus de cinq ans.

Le prix du menteur en politique de l'année décerné à Marine Le Pen

Pour la deuxième édition de ce prix, un jury composé de six journalistes et d'un politologue a choisi la présidente du Front national pour ses affirmations sur les migrants lors de la campagne des régionales.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen, la présidente du Front national,  lors d'une conférence de presse à Milan (Italie), le 29 janvier 2016. (GIUSEPPE CACACE / AFP)

"Les hôpitaux font face à la présence alarmante de maladies contagieuses non européennes, liées à l'afflux migratoire." C'est ce qu'avait déclaré Marine Le Pen à La Voix du Nord, en novembre, en pleine campagne pour les élections régionales. C'est aussi l'une des affirmations inexactes qui ont valu à la présidente du Front national d'obtenir, vendredi 5 février,  le prix du menteur en politique, comme le rapporte France Info.

Pour la deuxième année d'existence de ce prix, Marine Le Pen a été épinglé par un jury de six journalistes spécialistes du fact-checking présidé par le politologue Thomas Guénolé. L'an dernier, la distinction avait été décernée à Nicolas Sarkozy pour ses mensonges lors de la campagne pour la présidence de l'UMP.

Les Balkany récompensés pour l'ensemble de leur œuvre

Dans le reste du palmarès, le jury a choisi d'attribuer un prix spécial à Patrick et Isabelle Balkany pour l'ensemble de leur carrière, un prix "Robocop" pour le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve pour avoir relayé une version mensongère de l'assaut du Raid à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), un prix du cumulard de l'année pour le ministre de la Défense et président de région Jean-Yves Le Drian ou encore un prix "Jeune espoir" pour Laurent Wauquiez.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rassemblement national

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.