Le film "Chez nous" emmène le spectateur dans les coulisses des partis populistes

Une campagne municipale, une ville imaginaire du Pas-de-Calais et le parti du bloc patriotique. Voici quelques éléments du film Chez nous, de Lucas Belvaux, qui sortira dans les salles mercredi 22 février.

France 2

Quand un dirigeant du Bloc patriotique lui propose de se présenter aux élections, Pauline, une jeune infirmière du Pas-de-Calais est tentée. Avec le film Chez nous, Lucas Belvaux admet avoir voulu faire un film sur le pouvoir d'attraction des partis populistes. Loin de faire une condamnation de l'électorat, le réalisateur a cherché à comprendre. Le film nous fait vivre une campagne de l'intérieur avec une jeune candidate sans expérience dont on va suivre les espoirs et les désillusions.

Le Front national se dresse contre le film

Avant même la sortir du film, le Front national a attaqué cette réalisation, s'en prenant à la physique de l'actrice Catherine Jacob sensée représenter Marine Le Pen. Cela  n'a pas empêché les spectateurs d'avoir une opinion : "Il y a une phrase du film que j'ai bien aimé et qui disait 'on ne change pas d'objectif, on change juste de stratégie'" a noté un jeune homme. Les films politiques sont plutôt rares sur les écrans français. Chez nous fera débat. Ça tombe bien, c'était son but.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une campagne municipale, une ville imaginaire du Pas-de-Calais et le parti du bloc patriotique. Le film \"Chez nous\", de Lucas Belvaux sort dans les salles mercredi 22 février.
Une campagne municipale, une ville imaginaire du Pas-de-Calais et le parti du bloc patriotique. Le film "Chez nous", de Lucas Belvaux sort dans les salles mercredi 22 février. (SYNECDOCHE / ARTEMIS PRODUCTION)