Cet article date de plus de six ans.

Finances du FN : Marine Le Pen poursuit "L'Obs" pour diffamation

La présidente du Front national réclame 30 000 euros de dommages et intérêts au magazine, après la publication d'un article intitulé "Le magot caché de Marine Le Pen".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marien Le Pen lors d'une conférence de presse à Paris, le 10 décembre 2014. (MICHAEL BUNEL / NURPHOTO / AFP)

La présidente du Front national Marine Le Pen a attaqué le magazine L'Obs pour "diffamation publique envers particulier", a annoncé son avocat, David Dassa-Le Deist, mercredi 24 décembre. En cause, un article du 11 décembre, qui évoque un "détournement (qui) pourrait dépasser 6 000 000 d'euros", intitulé "Le magot caché de Marine Le Pen".

L'Obs y affirme notamment que "pour les seules législatives de 2012, le détournement pourrait dépasser 6 millions d'euros" et que "la justice se demande si la présidente du Front national n'est pas la bénéficiaire d'un système conçu pour détourner de l'argent public".

Elle réclame 30 000 euros de dommages et intérêts

Selon la présidente du Front national, ces deux passages lui "imputent clairement d'être personnellement la bénéficiaire d'un détournement d'argent public". Elle réclame 30 000 euros de dommages et intérêts, ainsi que 3 000 euros de frais de justice au magazine.

Le système de financement du FN pour les cantonales 2011, les législatives et la présidentielle 2012, fait actuellement l'objet d'une information judiciaire pour "escroquerie en bande organisée", "faux et usage de faux" et "blanchiment en bande organisée". Aucune mise en examen n'a été prononcée dans ce dossier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.