DIRECT. Présidentielle : regardez le meeting de Marine Le Pen à Nantes

Marine Le Pen, candidate du Front national à la présidentielle, tient dimanche un meeting à Nantes, au lendemain d'une violente manifestation contre sa venue dans la ville.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

A deux mois du premier tour de l’élection présidentielle, la présidente du Front national, Marine Le Pen, tient dimanche 26 février, à Nantes (Loire-Atlantique), un meeting de campagne, à suivre sur franceinfo à partir de 15 heures.

Des cars de militants attaqués. Trois cars qui tranportaient des militants FN sur la route de Rennes vers Nantes ont été la cible d'une cinquantaine d'individus masqués. Au moins l'un d'eux a été attaqué avec des barres de fer et de la peinture, selon les témoins. La veille, une manifestation qui a ressemblé entre 2 000 et 3 000 personnes à Nantes, contre la venue de Marine Le Pen, a été émaillée de heurts.

Convoquée par la police. Marine Le Pen a refusé, mercredi, de se rendre à une convocation de la police dans l'affaire des assistants d'eurodéputés de son parti. Elle devait répondre aux enquêteurs dans le cadre d’une audition libre. "Je ne répondrai pas pendant la campagne électorale", a affirmé la candidate. Samedi, une autre affaire liée au FN a ressurgi avec la mise en examen d'un proche de Marine Le Pen, Frédéric Chatillon, dans l'enquête sur le financement de campagnes du parti en 2014 et 2015.

Bien installée en tête des intentions de vote. Malgré ses démêlés judiciaires, Marine Le Pen reste en tête dans les sondages, avec 25% à  26 % des voix au premier tour de la présidentielle, même si elle est encore systématiquement donnée battue au second tour par Emmanuel Macron ou François Fillon.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

21h54 : Mais c'est pas qu'on ne veut pas voter !!! Vous comprendrez un jour qu'on n'arrive pas a voter nous les jeunes ?!?!?! L'accès au vote est un challenge pour le jeune en mobilité ! Allez trouver un justif de domicile quand vous vivez en coloc. Allez trouver une procuration quand vos parents ne votent pas dans le même bureau que vous / idem quand vous avez plusieurs enfant mais droit a une seule procu ! Mais réveillez vous ! On veut voter mais on ne peut pas !

21h54 : Dans les commentaires, @Jérém21 pousse un coup de gueule sur les difficultés de voter pour les jeunes.

21h43 : Un ancien conseiller de Marine Le Pen, qui s'est depuis rapproché des Républicains, affirme, samedi 25 février dans Médiapart et Marianne, et dimanche à l'AFP, avoir bénéficié d'un emploi fictif alors qu'il travaillait pour le parti. Il dénonce "un système de corruption généralisé au FN". Les détails dans notre article.




(VALERY HACHE / AFP)

20h46 : Confidence surprenante d'un journaliste de la BBC sur Twitter : "des dizaines de supporters du FN m'ont fait des câlins quand je leur ai dit que j'étais de Londres, à cause du Brexit."

20h43 : Le PS est enterré ce soir. D'ailleurs certains élus appellent à voter Macron. Hamon doit se désister en faveur de Mélenchon pour construire une vraie gauche et non pas une tarabistouille PS.

20h43 : Comme quoi la soif du pouvoir passe avant l'intérêt de la gauche!!

20h42 : Je suis persuadé que Hamon et Mélenchon adoptent des postures de négociation. Après la phase de bras de fer, n'y aura qu'une candidature.

20h42 : Hamon est le seul qui sort des sempiternelles solutions qui n'ont rien changé depuis des années. Son programme vaut qu'on se penche dessus

20h42 : Hamon doit abandonner et appeler à voter Melenchon.

20h42 : Mélenchon s'entête alors qu il dit combattre le FN. Le ralliement à Hamon aurait été un premier pas.

20h42 : Beaucoup, beaucoup, beaucoup de commentaires sur l'annonce de Benoît Hamon d'une candidature Mélenchon à la présidentielle.


20h25 : Le sujet est clos, la gauche sera divisée au 1er tour, pour contrer Le Pen, il faudra voter Macron !

20h23 : Je ne voterai pas Hamon mais je trouve qu il a raison. et il a des propositions originales.

20h18 : "Je regrette la médiocrité du débat présidentiel, qu'on ne parle que des affaires, de Marine Le Pen, de François Fillon, et le feuilleton amoureux entre Emmanuel Macron, Jean-Louis Borloo et François Bayrou", dénonce Benoît Hamon, sur TF1. Il se définit comme le candidat qui évoque les vrais enjeux du futur (taxe sur les robots etc...)

20h16 : "J'ai vu Jean-Luc Mélenchon, il m'a confirmé qu'il serait candidat."

Sur TF1, Benoît Hamon annonce qu'il n'y aura pas d'alliance entre les deux candidats de gauche.

20h11 : "J'accuse solennellement le Premier ministre et le gouvernement de ne pas assurer les conditions d'un exercice serein de la démocratie. Ils portent une très lourde responsabilité en laissant se développer dans le pays un climat de quasi-guerre civile qui ne peut que profiter aux extrêmes."

Dans un communiqué, François Fillon cite le meeting d'Emmanuel Macron à Toulon, perturbé par les pieds-noirs, et celui de Marine Le Pen, qui s'est déroulé dans des conditions difficiles à Nantes. L'ex-premier ministre de Nicolas Sarkozy pense aussi à ses propres meetings, perturbés par la CGT.

19h59 : @Anonyme Il y en a deux, l'un pour France 2, l'autre pour LCI, qui donnent le candidat d'En Marche ! solide deuxième au premier tour. Cela traduit une dynamique retrouvée, après le ralliement de François Bayrou. Mais la campagne est encore longue.

19h59 : Est ce deux sondages différents qui donnent Macron a 25% ou un seul. Je suppose que plus il y en a plus c'est fiable.

19h51 : @ben2rouen Mis à part vous dire qu'ils se sont vus vendredi soir dans un restaurant chilien, très peu de détails ont filtré de cette entrevue... qui n'a pas débouché sur grand chose jusqu'à présent. Peut-être que Benoît Hamon en dira plus au 20 heures de TF1, dont il est l'invité.

19h51 : Bonjour, je voulais savoir si vous avez plus.d'infos a propos du dîner de Mélenchon et d'Hamon?

19h14 : Un journaliste de l'AFP signale que deux de ses collègues de l'agence ont été pris à partie par des militants FN à la sortie du meeting de Nantes.

19h10 : Tout comme @Mike, je suis usé par cette campagne électorale... Ras-le-bol des primaires, des sondages à gogo, des scandales, des petits arrangements entre amis... etc. Le quinquennat était une fausse bonne idée. Plus d'un an avant l'échéance, tout ce petit monde était déjà en campagne...

19h09 : @guytou Vous avez raison ! Le sondage Kantar Sofres compte 33% des personnes interrogées qui ne sont pas certaines d'aller voter ou qui n'ont pas exprimé de choix.

19h09 : Combien "ne se prononcent pas" sur ce dernier sondage ? Car c'est là qu'il y a un potentiel pour le vote definitif.

18h57 : @crichton D'après le site service-public.fr, elle peut arriver jusqu'à 3 jours avant le scrutin. Patience donc.

18h55 : une idée sur le planning d'envoi des cartes d'électeurs pour les nouveaux inscrits dans une commune ?

18h36 : Et encore deux mois à avoir un sondage par jour. Cela devient grotesque

18h36 : Dans les commentaires, déplore l'inflation sondagière due à la présidentielle.

18h30 : On apprend dans Vanity Fair, sous la plume d'Anne Sinclair, que Nicolas Sarkozy a fait cette confidence à François Hollande à l'automne 2015 : "Il faut toujours se méfier de son Premier ministre. Tu te méfies bien du tien, hein ?"

18h21 : Vous reprendrez bien un peu de sondages ? Une étude Kantar pour LCI donne les résultats suivants :
- Marine Le Pen 27%
- Emmanuel Macron 25%
- François Fillon 20%
- Benoît Hamon 14%
- Jean-Luc Mélenchon 10%


Les autres candidats ne dépassent pas 2,5% des voix.

18h18 : Benoît Hamon et Yannick Jadot viennent de tenir un discours commun, au QG du candidat socialiste, après le ralliement du candidat écologiste.

18h17 : "Marine Le Pen défend le SLIP. Elle défend le 'S' de souveraineté, le 'L' de liberté, le 'I' d'identité et le 'P' de peuple. Vous avez ça en tête. Vous avez le SLIP, c'est le programme de Marine Le Pen. On peut résumer comme ça intellectuellement. C'est facile de s'en souvenir."

Séquence hallucinante extraite de "13h15 le dimanche", filmée lors d'une réunion de briefing de soutiens à la candidate, à Poitiers.







(FRANCE 2)

18h02 : Deux des rivaux de Benoît Hamon à la primaire intègrent son équipe de campagne. Arnaud Montebourg et Vincent Peillon font partie de l'organigramme. Le premier chargé des relations internationales, le second comme "conseiller politique". Les détails dans notre article.




(THOMAS SAMSON / AFP)

17h20 : Un membre du premier cercle d'Emmanuel Macron a même déclaré aujourd'hui à Reuters que "ce dîner n'a jamais été prévu".

17h19 : Et sinon, aux dernières nouvelles, le dîner Macron-Borloo n'aura pas lieu (mais ça peut encore changer, vu comme le vent tourne dans cette affaire). L'entourage de l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy précise que "Jean-Louis s'est retiré de la vie politique, tous les candidats lui parlent et il parle à tout le monde mais ça n'a pas de signification politique, on n'est pas dans une séquence 'après Bayrou, Borloo'."

17h13 : @dominique Effectivement, cette mesure figure dans son programme (c'est son 121e engagement sur 144). L'Opinion avait repéré cette promesse de campagne inhabituelle.

Richelieu aurait dû être le nom du Charles de Gaulle, mais l'alternance provoquée par les législatives de 1986 a entraîné un changement de nom.

17h12 : Vous avez noté l'annonce d'un nouveau porte-avion ("le Richelieu") dans le discours de M. Le Pen ?

17h12 : Marine Le Pen s'en est prise aussi à Nicolas Sarkozy, François Fillon ou Emmanuel Macron. Elle les a accusés d'être liés aux "puissances de l'argent". A écouter ici :

(FRANCE INFO)

16h55 : Dans son meeting à Nantes, Marine Le Pen a affirmé que le projet qu'elle portait était "majoritaire" dans l'opinion. Selon elle, les Français approuvent à 80% ses propositions sur la sécurité et l'immigration. A écouter ici :

(FRANCEINFO)

16h29 : François Ruffin était l'invité du 19/20 de France 3 Hauts de France samedi soir. Interrogé pour savoir s'il soutenait Jean-Luc Mélenchon ou Benoît Hamon pour la présidentielle, le candidat aux législatives dans la Somme, récompensé aux César pour son documentaire Merci patron ! a répondu: "Plutôt Jean-Luc Mélenchon", avant d'ajouter : "maintenant je souhaite que la gauche se rassemble au maximum pour qu'elle porte un espoir dans le pays". A écouter ici :

(FRANCE 3 HAUTS DE FRANCE)

16h24 : Dans le magazine Têtu, qui revient en kiosque après un an et demi d'absence, Emmanuel Macron revient sur la rumeur tenace qui affirme qu'il est secrètement gay : "si j'avais été homosexuel, je le dirais", insiste le candidat d'En Marche !

16h18 : En meeting à Nantes, Marine Le Pen a raillé cet après-midi les représentants de "l'alternance unique" droite-gauche, qui, selon elle, appliquent le même programme et trahissent leurs électeurs. A écouter ici :



(FRANCEINFO)

16h17 : D'après le JDD, un membre du gouvernement pourrait se rallier à Emmanuel Macron, moyennant une circonscription. Le secrétaire d'Etat à la Francophonie (son titre en entier ici) veut bien rejoindre En Marche ! moyennant une investiture dans sa circonscription du 13 arrondissement de Paris.