DIRECT. Dérapage de Jean-Marie Le Pen : Marine Le Pen convoque un bureau politique

La président du Front national a déjà annoncé qu'elle s'opposerait à la candidature de son père aux régionales en Paca.

Jean-Marie Le Pen le 12 janvier 2014 à Agen (Lot-et-Garonne).
Jean-Marie Le Pen le 12 janvier 2014 à Agen (Lot-et-Garonne). (MEHDI FEDOUACH / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le Front national va-t-il prendre à bras le corps le problème posé par son président d'honneur à vie ? Après le nouveau dérapage de Jean-Marie Le Pen, auteur de propos polémiques dans l'hebdomadaire d'extrême-droite Rivarol, la direction du parti annonce des sanctions.

Jean-Marie Le Pen, après avoir répété la semaine précédente ses propos sur les chambres à gaz, "détail" de l'histoire, a accordé un entretien à l'hebdomadaire Rivarol dans lequel il défend notamment le maréchal Pétain.

Alors que son père avait réaffirmé peu avant son intention de se présenter aux régionales en Paca, Marine Le Pen a déclaré qu'elle s'opposerait à cette candidature. Un bureau politique du FN va être convoqué.

Le vice-président du FN Florian Philippot a affirmé de son côté que la "rupture politique avec Jean-Marie Le Pen est désormais totale et définitive" et que "des décisions seront prises rapidement".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LEPEN

22h01 : Comment les électeurs jugent-ils la situation familiale et politique au FN ? Que pensent-ils des sortiespolémiques de Jean-Marie Le Pen ? France 2 s'est rendu à Cavaillon pour recueillir leurs impressions.



20h14 : "On ne peut pas faire régner l'autorité et imposer une discipline à tous, sauf au président d'honneur. Sinon, c'est l'anarchie, le chaos et la contradiction."

Dans une interview au Figaro, Marine Le Pen revient sur la "rupture" avec son père, terme qu'elle ne réfute pas. Interrogée sur le risque que Jean-Marie Le Pen se présente sans l'investiture du FN lors des régionales en Paca, elle indique qu'"il y aurait alors un candidat du Front et un candidat dissident".

17h54 : "C'est devant cette assemblée délibérante [convoquée par Marine Le Pen le 17 avril] que j'exposerai mon point de vue, celui d'un homme politique responsable, libre, qui a toujours marché tête haute et mains propres. Chacun devra profiter de ce délai pour mesurer ses responsabilités à l'égard de la France, de son peuple, et du mouvement qui incarne ses espérances."

Jean-Marie Le Pen a diffusé un communiqué sur son site, alors que son entretien à Rivarol sème le trouble au Front national.

14h36 : Jean-Marie Le Pen peut-il être exclu du Front national ? Dans les statuts du FN, rien ne semble empêcher juridiquement une exclusion du cofondateur du parti. Mais il sera compliqué de lui retirer son titre de président d'honneur.




BERTRAND LANGLOIS / AFP

14h25 : "Le respect de la discipline de notre mouvement, la légitime et fructueuse direction de sa présidente, l'accueil de personnalités de qualité venant d'autres horizons doctrinaux me paraissent pouvoir être compatibles avec la liberté d'expression de Jean-Marie Le Pen, à qui nous devons l'existence même du Front national et sa progression au milieu de tant d'épreuves passées."

En résumé, Bruno Gollnisch ne veut pas de sanction contre Jean-Marie Le Pen après les propos de ce dernier dans Rivarol, selon ce communiqué adressé à francetv info.

14h16 : Le journaliste de RMC et BFMTV Jean-Jacques Bourdin pense être à l'origine des troubles qui agitent le Front national, dans un tweet lapidaire.

14h20 : "Aujourd'hui, ce n'est plus possible pour [Marine Le Pen] (...). Ces propos sont moralement inacceptables pour les gens qui sont au FN. C'est peut-être la chance pour Marine Le Pen et le FN de mettre un point final à des errements insupportables."

Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault) soutenu par le FN, a commenté l'entretien de Jean-Marie Le Pen dans Rivarol, au micro de BFMTV. Cet entretien a semé le trouble dans les rangs du parti d'extrême droite.

11h15 : Marine Le Pen annonce, par ailleurs, la convocation rapide d'un bureau national du FN pour statuer sur le cas de son père et "protéger" le parti.

11h15 : "Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique."

Après l'interview polémique donnée par le fondateur du FN à Rivarol, sa fille signe un communiqué au vitriol. "Son statut de président d'honneur ne l'autorise pas à prendre le Front national en otage, de provocations aussi grossières dont l'objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement, à ses cadres, à ses candidats, à ses adhérents, à ses électeurs", écrit-elle.

11h13 : Marine Le Pen annonce qu'elle s'opposera à la candidature de son père aux régionales en Paca, à la suite de son interview au magazine d'extrême droite Rivarol

10h21 : Au tour du numéro deux du FN de tweeter son désaccord avec Jean-Marie Le Pen. Florian Philippot estime que la "rupture [est] totale et définitive" avec le fondateur du Front national, "des décisions seront prises", écrit-il.

10h15 : Selon BFMTV, Marine Le Pen s'opposera à la candidature de son père à la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, conséquence de son interview au magazine d'extrême droite Rivarol.

10h02 : Pour ma part, je ne le trouve plus révoltant mais pitoyable et radotant. Il en devient sénile avec tous ses propos. Et à force, ça lasse. Il y a des choses plus importantes que les dires de ce vieillard.

10h02 : Les Le Pen, père et fille joue la même partition. Le père s'occupe de rassurer les racistes, les xénophobes et les autres, la fille s'occupe de la dédiabolisation en tenant un discours plus républicain.Au fond le FN n'a pas changé. C'est ce que rappelle le père.

10h02 : Les nouveaux propos polémiques de Jean-Marie Le Pen (sur Pétain, l'immigration, Manuel Valls...) continuent de vous faire réagir dans les commentaires.

09h28 : Sur Twitter, le vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot, pointe des "désaccords politiques désormais irréconciliables" avec Jean-Marie Le Pen.

09h19 : Gilbert Collard, député du Rassemblement bleu Marine, estime que Marine Le Pen doit s'opposer à la candidature de son père pour les régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, après l'interview donnée par le fondateur du FN au magazine d'extrême droite Rivarol.

08h30 : "Jean-Marie Le Pen dit tout haut ce que nombre de responsables, de militants, et même d'électeurs du FN, pensent."

Sur RTL, Jean-Christophe Cambadélis a vu dans l'interview donnée par le fondateur du FN à Rivarol, ou il assure notamment qu'il n'a "jamais considéré Pétain comme un traître", un "best of des textes et des mots de toute sa carrière".

08h16 : Après l'interview de Jean-Marie Le Pen donnée à l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol où il multiplie les déclarations polémiques, Gilbert Collard, député du Rassemblement bleu Marine, condamne sur BFMTV des propos "insupportables et archaïques".