Cet article date de plus de cinq ans.

Troisième victoire judiciaire pour Jean-Marie Le Pen contre sa fille

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Troisième victoire judiciaire pour Jean-Marie Le Pen contre sa fille
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La justice confirme la suspension du congrès par correspondance visant à changer les statuts du Front national et ainsi retirer à Jean-Marie Le Pen le titre de président d'honneur. Ce dernier jubile.

Coup dur pour les cadres du Front national, ce mardi 28 juillet. La Cour d'appel de Versailles a confirmé la suspension du congrès par correspondance lancé par le parti il y a quelques semaines. Le but était de changer les statuts du FN et ainsi supprimer le poste de président d'honneur de Jean-Marie Le Pen, en disgrâce avec sa fille après ses derniers dérapages.

C'est le troisième succés judiciaire du "Menhir" depuis le début du conflit au printemps avec celle qui lui a succédé aux commandes du FN. Ce soir, Jean-Marie Le Pen savoure et attaque : "Il est humain de se tromper mais il est diabolique de persévérer dans l'erreur". "Je suis ouvert à toutes les discussions, toutes les conversations qui iront dans le sens de l'unité et d'une marche en avant", ajoute-t-il au micro de France 2.

Rendez-vous aux régionales ?

Dans un communiqué, le Front national se dit étonné de la décision rendue et tacle le "comportement de plus en plus inqualifiable" de Jean-Marie Le Pen. Marine Le Pen, elle, ne parvient pas à tourner cette page et devra faire campagne aux régionales avec la voix encombrante de son père. Ce dernier entretient le flou quant à une possible candidature en PACA face à sa petite-fille, Marion Maréchal-Le Pen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.