Non, Jean-Marie Le Pen n'est pas candidat à la présidentielle de 2017

Le cabinet du président d'honneur du Front national dément être à l'origine d'un site proclamant que Jean-Marie Le Pen est candidat à cette élection.

Une affiche de Jean-Marie Le Pen suspendue à l\'occasion d\'une réunion de sympathisants FN, le 31 mars 2007, à Paris.
Une affiche de Jean-Marie Le Pen suspendue à l'occasion d'une réunion de sympathisants FN, le 31 mars 2007, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

Qui se cache derrière le site JeanMarieLePen2017.com ? Jeudi 9 avril, le site internet de l'hebdomadaire Le Point titre : "Jean-Marie Le Pen se proclame candidat à la présidentielle de 2017 !" A l'appui de ce scoop, l'hebdomadaire dévoile l'existence d'un site à l'allure professionnelle qui ressemble à un site de campagne, à la gloire du président d'honneur du Front national. L'information pourrait presque passer pour véridique, au lendemain du clash entre Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine.
 

Capture d\'écran du site internet du \"Point\", le 9 avril 2015.
Capture d'écran du site internet du "Point", le 9 avril 2015. (LE POINT / FRANCETV INFO)

Sauf que ladite page n'a pas été éditée par l'équipe du leader historique du Front national. Contacté par francetv info, son cabinet assure qu'il s'agit d'un "canular" de la part d'un internaute. Alors que les investigations du Point ont permis de déterminer que la création de ce site remontait au 26 mars, "soit juste avant l'entretien que Jean-Marie Le Pen a accordé à l'hebdomadaire 'Rivarol'", le cabinet de Jean-Marie Le Pen s'étonne simplement de cette date "assez étonnante".

L'ancien président du FN a, par la suite, affirmé officiellement, dans un communiqué, qu'il s'agissait "d'un canular dont le but est de semer la zizanie au Front national". Mercredi, alors que la polémique battait son plein, Jean-Marie Le Pen avait mis en garde contre l'apparition d'un faux compte Twitter. "Ne prenez pas en considération les propos des comptes parodiques usurpant mon identité", avait-il tweeté.

Quelques minutes seulement après sa publication, le site du Point retitrait son article : "Un site proclame Jean-Marie Le Pen candidat à la présidentielle de 2017". Moins aguicheur.