Cet article date de plus de six ans.

Nathalie Saint-Cricq : Jean-Marie Le Pen organise "sciemment le déluge après lui"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le plateau du 13 heures de France 2, Nathalie Saint-Cricq décrypte les propos provocateurs de Jean-Marie Le Pen.

"Aujourd'hui on atteint des sommets avec des échanges d'une violence à peine croyable et d'une haine à peine contenue", estime Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique de France 2, au sujet de la crise qui secoue le FN ce mercredi 8 avril. Entre Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen, le torchon brûle. Selon elle, la guerre entre "ces deux animaux politiques couvait depuis plusieurs mois". "Depuis des semaines, Jean-Marie Le Pen prend un malin plaisir à faire une sorte de best of de toutes les formules : sur les chambres à gaz, sur Pétain, qui lui ont valu tout au long de sa carrière, condamnation, réprobation avec manifestement au minimum, la volonté d'être une dernière fois dans la lumière. Ainsi la journaliste rappelle les propos de Gilbert Collard qui le voit comme "un vieil acteur avec un vieux texte".

En finir avec le FN "à papa"

Nathalie Saint-Cricq voit aussi dans les propos provocateurs de Jean-Marie Le Pen la volonté de contrecarrer les ambitions de sa fille et d'organiser "sciemment le déluge après lui". Le patriarche donne là une belle occasion à la présidente du FN de rompre clairement avec son père. La nouvelle génération du FN voulait déjà en finir avec le FN "à papa", "là il s'est produit une accélération du mouvement, de meurtre symbolique du père. Mais c'est l'aboutissement logique de la stratégie de dédiabolisation. En clair on se rend présentable et inattaquable pour pouvoir gouverner".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.