"Les divergences entre Jean Marie Le Pen et sa fille sont peu nombreuses sur le fond"

Cécile Alduy, professeure à l'université américaine de Stanford, et spécialiste du FN, est intervenue sur le plateau du Grand Soir 3 afin de décrypter la crise qui secoue le parti.

FRANCE 3

La rupture est actée entre Marine Le Pen et son père, suite aux propos tenus par Jean-Marie Le Pen dans Rivarol. Une crise analysée par la spécialiste Cécile Alduy. Pour elle, la rupture politique entraînera une rupture familiale. "On sait qu'il n'a pas peur de se brouiller avec des gens très proches pendant très longtemps. Il n'a toujours pas vu sa fille ainée depuis 1998". Mais elle avoue ne pas savoir s'il s'agit d'une rupture portant sur une "stratégie médiatique différente ou sur un désaccord sur le fond".

Une exclusion impossible ?

Pour la professeure, Marine Le Pen ira au bout de sa décision d'avancer une candidature contre son père en région PACA lors des élections régionales. Mais en revanche, l'exclusion de ce dernier du parti poserait un problème juridique du fait de son statut de président d'honneur. Et "cela susciterait un retour de bâton contre cette décision de la part d'une frange historique dans le sud-est."

Cécile Alduy qui a analysé les textes des deux candidats, pour son ouvrage "Marine Le Pen prise aux mots", révèle que les divergences entre le père et sa fille "sont peu nombreuses sur le fond. Elle ajoute un versant républicain (...) mais le discours est le même".

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Marie Le Pen, le 29 novembre 2014, à Lyon (Rhône), lors d\'un congrès du Front national.
Jean-Marie Le Pen, le 29 novembre 2014, à Lyon (Rhône), lors d'un congrès du Front national. (ROBERT PRATTA / REUTERS)