Jean-Marie Le Pen se met à dos les habitants des villes FN

À Béziers comme à Fréjus, les sympathisants du Front national affichent leur désaccord avec le fondateur du parti après ses dernières déclarations dans la presse.

FRANCE 2

Si les habitants de Béziers (Hérault) et Fréjus (Var) votent majoritairement pour le FN ou ses affiliés, ils ne semblent plus avoir envie de suivre son président d'honneur. Après la polémique autour de ses déclarations sur le maréchal Pétain, la classe politique et l'immigration dans le journal Rivarol, les électeurs semblent prêts à tourner la page.

"Papy, il ferait bien de prendre sa retraite, parce qu'il commence franchement à nous emmerder", lance une habitante de Béziers. "Il est hors sujet, il a une politique trop centrée sur le racisme", considère un autre électeur.
Le maire de la ville, Robert Ménard, voit cette rupture comme "une chance pour le Front national. Je crois que naîtra, à la droite de l'UMP, une force qui représente la droite nationale souverainiste dont ce pays a besoin."

Marion Maréchal-Le Pen, l'héritière ?

Jean-Marie Le Pen souhaitait par ailleurs être tête de liste aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, mais sa fille Marine lui a opposé un refus catégorique. Aujourd'hui, les électeurs du Var sembleraient plutôt se prononcer pour une candidature de Marion Maréchal-Le Pen, la petite-fille du fondateur du FN.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président d\'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen lors d\'une cérémonie pour l\'épiphanie à Paris, le 25 janvier 2015.
Le président d'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen lors d'une cérémonie pour l'épiphanie à Paris, le 25 janvier 2015. (ALAIN JOCARD / AFP)