FN : Marion Maréchal-Le Pen prendra-t-elle la place de son grand-père en Paca ?

Alors que la candidature de Jean-Marie Le Pen n'aura pas le soutien du FN pour les élections en région Paca, Marion Maréchal-Le Pen pourrait prendre sa place. Pourtant, elle lui doit sa carrière politique.

France 2

Sanctionné pour ses propos publiés mercredi 8 avril dans le journal Rivarol, Jean-Marie Le Pen ne pourra pas se présenter sous l'étiquette Front national en Paca aux prochaines élections régionales.

Tous les regards se tournent désormais vers sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen, qui pourrait prendre sa place en tête de liste. Elle qui a été biberonnée à la politique par son grand-père et qui apparaissait en 1992 sur une affiche de campagne aux côtés du fondateur du FN a grandi dans l'ombre de son grand-père.

Son premier soutien

"J'y suis attachée. Ça fait partie de mon identité personnelle. Quand on fait partie de cette famille, on se construit autour de ce nom-là. On est systématiquement renvoyé dans la société à cette filiation, j'en suis fière", déclare la députée du Vaucluse au micro de France 2.

En 2012, son grand-père impose sa candidature à Carpentras. Jean-Marie Le Pen croit en elle et la veut candidate là où le FN a une chance de s'imposer. Alors qu'elle lui doit sa carrière, Marion Maréchal-Le Pen est restée bien silencieuse depuis le début de la polémique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marion Maréchal-Le Pen et son grand-père, Jean-Marie Le Pen, le 29 mars 2015, à Carpentras (Vaucluse).
Marion Maréchal-Le Pen et son grand-père, Jean-Marie Le Pen, le 29 mars 2015, à Carpentras (Vaucluse). (BERTRAND LANGLOIS / AFP)