Démission du vice-président de Debout la France : "Nicolas Dupont-Aignan a commis une faute morale"

Dominique Jamet, vice-président de Debout la France, a expliqué, vendredi soir sur franceinfo, les raisons de sa démission du parti à la suite de l'accord entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, son candidat.

Nicolas Dupont-Aignan, le 28 avril 2017, à Paris. (Photo d\'illustration)
Nicolas Dupont-Aignan, le 28 avril 2017, à Paris. (Photo d'illustration) (PATRICK KOVARIK / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Dominique Jamet, vice-président de Debout la France, a annoncé sa démission du parti car "Nicolas Dupont-Aignan a commis une faute morale" en s'alliant avec la candidate du FN, a-t-il déclaré, vendredi 28 avril sur franceinfo. Lors du journal de 20 heures sur France 2, vendredi, Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la France a annoncé un "accord de gouvernement" avec Marine Le Pen.

Le Front National de Marine Le Pen n'est plus celui de Jean-Marie Le Pen

Dominique Jamet
vice-président démissionnaire
de Debout la France

à franceinfo

Le Front national est "un parti qui essaye de se civiliser, [mais] qui semble ne pas présenter toutes les garanties de conversion à la démocratie, à la tolérance, à l'humanisme que l'on serait en droit de réclamer d'un parti avec lequel on s'entend", a assuré Dominique Jamet.

Le vice-président démissionnaire n' a pas mâché pas ses mots vis-à-vis de Nicolas Dupont-Aignan qui "a fait le pari que la dynamique, le courant porteur du Front National déboucherait sur une victoire du Front National et que Emmanuel Macron ne serait pas le prochain président. Il en a tiré des conséquences que je désapprouve, mais c'est peut être une explication de son comportement".

Dominique Jamet pense aussi aux électeurs de Debout la France qui vont être "déçus" et ne le suivront pas dans "ce que je considère comme une dérive".

Le Front national est "un parti qui essaye de se civiliser, [mais] qui semble ne pas présenter toutes les garanties de conversion à la démocratie", Dominique Jamet
--'--
--'--