Cet article date de plus de trois ans.

Congrès du Front national : "En mettant un bon coup d’éponge, on repartirait sur de bonnes bases, avec une meilleure image"

Avant son congrès en mars, le Front national recueille les avis de ses militants sur leurs attentes à travers une grande consultation organisée par questionnaire. franceinfo est allé à leur rencontre à Saint-Just-en-Chaussée, dans l'Oise.

Article rédigé par
Paul Barcelonne - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le siège du Front national à Nanterre (Hauts-de-Seine), le 16 janvier 2015. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

La journée de vendredi est comme un jour J pour les adhérents du Front national : l’heure est au rendu des copies. Le FN prépare en effet son congrès de mars prochain et pour acter sa refondation, le parti a envoyé à ses adhérents (il en revendique 81 000) un questionnaire. Une grande consultation de 80 questions mises en forme sur quatre pages pour mieux cerner le profil et les attentes des militants, ainsi que leur vision du Front national.

Extrait du questionnaire de 80 questions envoyé par le FN à ses adhérents.  (RADIO FRANCE)

Le sentiment d'être un peu "perdu"

A Saint-Just-en-Chaussée, dans l'Oise, les quarante adhérents, venus à la salle des fêtes rencontrer le vice-président du FN, Nicolas Bay, ont déjà tous renvoyé leur questionnaire. S’ils ont tous répondu, la plupart d’entre eux sont aussi un peu perdus. Notamment sur les questions liées à l’Europe : il y a, selon eux, urgence pour que le parti clarifie sa position. "Lorsqu’il y a eu le débat avec Marine, quand on parlait d’euro, j’ai eu un peu de mal", confie un militant.

Cela [l'euro] fait peur autant aux jeunes qu’aux anciens. Et on ne sait pas trop où on va.

un militant du FN

franceinfo

À la question très symbolique du changement de nom, les avis sont partagés. D'un côté, les irréductibles, qui estiment que cela "restera éternellement Front national et les Le Pen". Et les autres, qui souhaitent tirer un trait sur le passé : "Quand vous dites Front national, les gens ne cherchent pas à savoir s’il y a un programme, regrette une militante. Ils parlent tout de suite de racisme ou d’antisémitisme. En repartant de zéro, en mettant un bon coup d’éponge, on repartirait sur de bonnes bases, avec une meilleure image."

Les statuts n'ont pas été modifiés depuis 1972

Le FN espère recueillir au moins 20 000 réponses à son questionnaire. La synthèse doit lui permettre de clarifier sa ligne politique et de changer ses statuts, qui n'ont jamais été modifiés depuis la création du parti, en 1972.

Le FN consulte ses adhérents avant son congrès en mars : reportage de Paul Barcelonne
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.