Cet article date de plus d'un an.

Comptes de campagne 2022 : Marine Le Pen a saisi le Conseil constitutionnel pour se faire rembourser 300 000 euros

La candidate du Rassemblement national à la présidentielle de 2022 conteste une décision de la Commission nationale des comptes de campagne de ne pas rembourser le flocage de douze bus à l'effigie Marine Le Pen, pour un montant de 300 000 euros.
Article rédigé par Audrey Tison
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Marine Le Pen, présidente du groupe parlementaire du Rassemblement national (RN),  quitte l'hôtel Matignon à Paris, le 15 décembre 2022. Photo d'illustration. (ALAIN JOCARD / AFP)

L'ancienne candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle de 2022, Marine Le Pen, a déposé un recours auprès du Conseil constitutionnel pour contester une décision de la Commission nationale des comptes de campagne de ne pas rembourser certaines de ses dépenses, a appris mercredi 25 janvier franceinfo d'une source interne au parti, confirmant une information de Libération.

Ce recours auprès du Conseil constitutionnel a été déposé le mercredi 18 janvier. La candidate conteste l'absence de remboursement du flocage de douze bus à l'effigie de la candidate, pour un montant de 300 000 euros. Selon la Commission nationale des comptes de campagne, l'affichage relatif à une élection doit obligatoirement se faire sur des panneaux officiels d'affichage.

Selon cette source interne au parti, cette dépense de 300 000 euros a été "budgétisée" par le Rassemblement national, si le Conseil constitutionnel valide cette décision.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.