Assemblée nationale : "Il y a un côté répétitif dans la motion de censure", estime Jean-Philippe Tanguy (RN)

Publié
Assemblée nationale : « Il y a un côté répétitif dans la motion de censure », estime Jean-Philippe Tanguy (RN)
Article rédigé par
T. Sotto - France 2
France Télévisions
Jean-Philippe Tanguy, député de la Somme et président délégué du groupe RN à l’Assemblée nationale, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 22 novembre.

Élisabeth Borne a utilisé pour la cinquième fois l’article 49.3, lundi 21 novembre, sur le budget de la Sécurité sociale. Le RN votera-t-il la motion de censure déposée par LFI ? "On va attendre le texte, on a une réunion de groupe ce matin", explique Jean-Philippe Tanguy, député de la Somme et président délégué du groupe RN à l’Assemblée nationale, invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 22 novembre.

"Sur la première motion de censure, on a dit ce que l’on avait à dire"

Le RN pourrait-il déposer sa propre motion de censure ? "C’est possible", prévient Jean-Philippe Tanguy, qui n’y est pas favorable. "Je pense qu’il y a un côté répétitif dans la motion de censure. […] Sur la première motion de censure, on a dit ce que l’on avait à dire. […] Maintenant il faut aussi avancer", estime le député.

Le gouvernement a présenté hier sa réforme de l’assurance-chômage. "Ce n’est pas une bonne réforme", juge Jean-Philippe Tanguy.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.