Front national : Marine Le Pen mise en examen

Marine Le Pen a été rattrapée par les affaires d’emplois présumés fictifs au Parlement européen. La patronne du Front national a été mise en examen vendredi 30 juin.

France 3
Marine Le Pen a quitté le pôle financier du tribunal de grande instance de Paris vendredi 30 juin, déterminée à engager un bras de fer avec la justice. La présidente du Front national a été mise en examen pour abus de confiance. Elle est soupçonnée d’avoir rémunéré deux permanents du parti en tant qu’assistants parlementaires européens : la cheffe de son cabinet, Catherine Griset, déjà mise en examen, et son garde du corps Thierry Légier.

Demande de suspension de l’instruction

Marine Le Pen conteste cette accusation. Son avocat demande la suspension de l’instruction. "Madame Le Pen a fait connaître qu’elle saisirait dès lundi la chambre de l’instruction d’un recours contre sa mise en examen en considération de la violation du principe de la séparation des pouvoirs", a fait savoir son avocat maitre Rodolphe Bosselut. Durant la campagne présidentielle, Marine Le Pen avait plusieurs fois refusé de se rendre aux convocations des juges.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen, présidente du Front national, lors d\'une conférence de presse, à Lens (Pas-de-Calais), le 14 juin 2017.
Marine Le Pen, présidente du Front national, lors d'une conférence de presse, à Lens (Pas-de-Calais), le 14 juin 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)